Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Patrick et photos de Patrick F
départ depuis le cercle nautique
départ depuis le cercle nautique
départ depuis le cercle nautique
départ depuis le cercle nautique
départ depuis le cercle nautique
départ depuis le cercle nautique

départ depuis le cercle nautique

Randonnée au Cap Ferret

 Étymologie

L e Cap Ferret a hérité son nom du gascon «lou cap herré» soit “le cap du fer”, du fait, évidemment, de la présence dans le sous-sol de cette pointe de terre de ce que les géologues appellent la couche d’Alios( fer,  aluminium et manganèse)

La presqu'île du Cap Ferret n'a que 3 000 ans d'histoire géologique : c'est la formation la plus récente de la côte gasconne.

Le Cap Ferret est l'extrémité de la presqu'île de Lège-Cap-Ferret qui s'est formée par l'allongement, depuis seulement environ 2 000 ans, d'une flèche sableuse et qui ferme partiellement le bassin d'Arcachon.

Le site est soumis à une forte érosion éolienne et marine ; cette dernière marque plus particulièrement la Pointe en raison du phénomène cyclique d'ouverture des passes du bassin d'Arcachon à chaque marée descendante

L'observation de l'évolution de la flèche sableuse au cours des derniers 250 ans montre une progression durant environ 60 ans (1768-1826) puis une stabilité relative durant environ 70 ans (1826-1894). De 1894 à 1964, la flèche s'est allongée de 70 m et depuis 1973, on observe un recul constant de la flèche vers le nord du fait de l'érosion qui continue.

 

Les premiers habitants

 

Au XIXe siècle, quelques pêcheurs s'installent en divers endroits de la presqu'île, tandis que la pointe n'est occupée que de façon temporaire. Les pêcheurs de La Teste et de Meyran (quartier et port de Gujan-Mestras) y accostent en pinasse pour traquer les poissons Ils érigent alors quelques cabanes de fortune sur les plages   En 1857, une douzaine de cabanes sont présentes sur les plages à proximité du phare qui vient d'être édifié, le « quartier des pêcheurs ». Tout au long de cette seconde moitié du XIXe siècle, quelques fonctionnaires, douaniers, gardiens de phare et gardes forestiers chargés de l'ensemencement des dunes, rejoignent cette population de pêcheurs venue principalement des ports de la rive sud du Bassin. Pour ceux-ci, le territoire de la presqu'île du Cap-Ferret est désigné comme étant « de l'autre côté d'eau ».

Sous l'impulsion de Napoléon III, l'ostréiculture se généralise à partir de 1860, et des concessions sur le domaine public maritime sont octroyés pour construire des cabanes ostréicoles. C'est à cette période charnière que l'ostréiculture et un peu plus tard le tourisme, vont s'imposer dans le paysage économique local.

Du fait de sa difficulté d'accès par voie de terre, la presqu'île du Cap Ferret est restée longtemps un lieu accessible uniquement par voie maritime par quelques ostréiculteurs,  pécheurs en mer et  chasseurs passionnés. De résidents occasionnels, quelques-uns s'y installent pourtant peu à peu de manière permanente, constituant plusieurs villages échelonnés le long de la péninsule : La Pointe aux chevaux, L'Herbe, La Vigne, Petit et Grand-Piquey, Les Jacquets... Même si quelques villas sont construites pour des propriétaires fortunés, l'approvisionnement en denrées de première nécessité et la scolarité des enfants posent problème, faute de structures adaptées. L'appartenance administrative de la presqu'île à la « lointaine » commune de La Teste-de-Buch ne facilite pas les choses, avec l'apparition d'un tourisme « sauvage » dont les constructions envahissent le pays de façon plus ou moins désordonnée voire illégale.

 La presqu'île commence à être fréquentée au début du XXème siècle, lors du développement de la station balnéaire d'Arcachon. Puis l’urbanisation progresse tout au long du siècle.

Actuellement l'intérêt paysager de la Pointe du Cap-Ferret suscite un attrait touristique important. Et la forte fréquentation des plages est constante tout au long de l'année.(net)

CAP FERRET

Le petit train

Ce petit train relie le Bassin d'Arcachon depuis la jetée Bélisaire à la plage océane de l'Horizon.

Le tramway du Cap-Ferret, appelé aussi petit train du Cap-Ferret, est un chemin de fer touristique et historique.et un symbole du Cap Ferret 

Son origine remonte aux tramways hippomobiles apparus en 1879 Selon les tracés, il conduit les premiers touristes de la fin du XIXe siècle au pied du Phare du Cap Ferret, à la Pointe ou traverse la forêt pour rejoindre son terminus à l'océan. Les premiers engins motorisés font leur apparition dans les années 1920 mais c'est à un passionné, Jacques Milet, que l'on doit la mise en circulation du petit train tel que nous le connaissons inauguré officiellement en 1954 .  Il assure pendant la saison, d'avril à septembre, un service régulier entre le débarcadère de Bélisaire, sur le bassin d'Arcachon, et le terminus de la plage de l'Horizon, dite aussi du petit train, sur l'océan.

CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET

Jetée Bélisaire 

 Débarcadère de la liaison avec Arcachon. La première jetée en bois a été construite en 1877. Elle a pris comme dénomination « Bélisaire », surnom d'un marin pêcheur de Gujan-Mestras, reconverti en aubergiste dans ce quartier du Cap-Ferret et qui participa financièrement du débarcadère et du premier tramway. pour accueillir les premiers touristes arrivant d'Arcachon avec les nouveaux bateaux à vapeur

Les premières liaisons maritimes régulières de marchandises et de passagers avec Arcachon étaient assurées à partir de 1902 par le steamer Le Courrier du Cap créées par l'entreprenant Léon Lesca (net)

CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET

L’Abécédaire des Dunes au Cap Ferret 

est un sentier d’interprétation du paysage.Sur ce sentier pédestre de 6 kms qui fréquente l’arrière dune, le promeneur va découvrir un grand album photo qui se déroule au gré de l’alphabet du A comme « Algue » au Z comme « Zostère ».

. Cet abécédaire des dunes,  rend la balade ludique et pédagogique en élargissant le vaste horizon naturel par des informations concrètes ou poétiques sur l’environnement.

La Pointe, propriété du Conservatoire du Littoral, est un site naturel sensible, qui constitue un immense espace sauvage, véritable rempart de sable battu par les flots, limé par les vents et grillé par le soleil. Point de vue remarquable face au Banc d'Arguin, aux passes du Bassin, à la Dune du Pilat et à l’Atlantique

Le Cap-Ferret est une flèche sableuse, qui alimentée par la dérive littorale  due aux courants côtiers, tend à fermer le Bassin d'Arcachon. Le site, partie intégrante du système dunaire de la côte Aquitaine, est soumis à une forte érosion marine et éolienne. Érosion marine, plus particulière à la Pointe de part le phénomène cyclique d'ouverture des passes du Bassin d'Arcachon.

Il existait à Lège une tradition de fuite devant les dunes de sable. Au XVIème siècle, le village est déplacé trois fois. La fixation des dunes par ensemencement ne débute réellement qu'en 1819. Après les affres de l'ensablement, c'est l'érosion marine qui, en 1898, détruit le sémaphore.

En 1975, les dunes laissées sans entretien depuis plusieurs décennies et sujettes à une importante fréquentation ;à l'érosion éolienne, sont très dégradées. Certaines maisons sont déjà ensevelies. L'acquisition du site par le Conservatoire du littoral débute en 1980. Un vaste chantier de restauration du milieu naturel a lieu de 1989 à 1996. Après le désensablage des rues et de certaines maisons voisines, la restauration des dunes privilégie la plantation d'oyat, les couvertures de genêts, la pose de brise vent et la reconstitution de la frange forestière. Le succès de cette réhabilitation dépend de la gestion de la fréquentation humaine : sur près de 6 km, 12 traversées ainsi qu'un sentier piéton en arrière dune, accompagné d'un parcours d'interprétation posé en 2001, sont aménagés afin de canaliser les touristes qui veulent rejoindre les plages.

 La restauration du cordon dunaire réalisée par le Conservatoire du littoral a amené une importante évolution du paysage qui est passé de dunes blanches menaçantes à des dunes végétalisées d'une apparente stabilité. 

En 2016 un arrêté préfectoral a fermé l’accès de la Pointe en raison du risque d’effondrement de la plage. Un nouveau sentier avec vue imprenable sur les passes et la dune du Pilat a été créé pour rejoindre l’océan depuis le parking de la Pointe.

La gestion du site (entretien dunaire et surveillance) est confiée à la commune et c’est l'ONF qui assure le suivi technique.(net)

CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET

Le phare

Le premier phare du Cap-Ferret a été envisagé dès 1792. Il ne fut construit que tardivement et mis en service en 1840. C'était une tour de 47,7 m pour une élévation de 51 m. L'électrification eut lieu dès 1929. En août 1944, avant d'évacuer le Cap-Ferret, les Allemands le firent sauter

le Phare du Cap Ferret est reconstruit  et remis en service en 1949. à la pointe de la presqu’île. Le nouveau phare reprend les plans de l'ancien. La tour est de 52,1 m pour une élévation de 62 m avec  une portée de 27 milles (environ 50 km).

Il permet d'admirer de sa plateforme un magnifique panorama embrassant toute la Presqu'île, le Bassin d'Arcachon, la dune du Pilat plus haute dune d'Europe( 107 mètres de haut), le Banc d'Arguin et les passes d'entrée vers l'océan.(net)  

CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET

Le  Mimbeau

Le banc dit « du Mimbeau » est un petit banc de sable couvert en partie de végétation (oyats, tamaris, petits pins…) et qui à deux pas du village, dessine une jolie  lagune (que l’on appelle ici une conche)  séparée du Bassin juste avant la Pointe du Cap Ferret. Son nom vient du surnom d’un marin de La-Teste qui y avait installé une cabane et qui disparut en mer en 1831

Face au Mimbeau, quelques pittoresques cabanes de bois forment les deux petits ports ostréicoles du Phare et de la Douane.

 La flèche du Mimbeau s’est formée aux alentours de 1880. Jusqu’en 1950, cette flèche était alimentée par le sable transporté par la houle depuis l’extrémité du Cap Ferret. Avec les premières protections contre l’érosion marine construites depuis 1950, l’alimentation en sable du Mimbeau s’est interrompue. Son enracinement s’est déplacé vers le nord jet sa pointe s’est rallongée. Depuis 1996, le Mimbeau ne montre plus d’importantes modifications ; cependant, en 2016, la fosse du Mimbeau, c’est-à-dire le « trou » situé au large de la flèche sableuse, s’approfondirait dangereusement faisant craindre des effondrements.(net)

CAP FERRET
CAP FERRET

Chez Hortense

S’il existait déjà ici dès la Première guerre mondiale, un hôtel-restaurant de la Pointe (que tout le monde appelait « Chez Roux » et qui a disparu- avec la falaise sur laquelle il avait été construit en 1936), l’adresse que tout le Cap Ferret connaît aujourd’hui sous l’enseigne « chez Hortense » s’est ouverte en 1938. Chez Hortense est donc un des plus anciens restaurants du Cap Ferret. C’est surtout le seul où travaille la même famille depuis plus de 80 ans(net)

CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET

Les villages ostréicoles

A l'abri dans la Conche du Mimbeau, le quartier ostréicole du Cap Ferret, (inventaire des sites pittoresques) à gardé tout son caractère. Au détour des traditionnelles cabanes en bois, possibilité de découvrir le travail des paysans de la mer et de déguster des huîtres.

Amoureusement entretenus, les villages ostréicoles de la commune  sont pour la plupart inscrits à l'inventaire des sites classés. Ils représentent un exceptionnel patrimoine de presque de 500 cabanes, avec 155 cabanes liées à une activité ostréicole, 121 cabanes d'habitation de plaisance et 193 chais à trier.

La commune compte au total 9 villages ostréicoles de Claouey au Cap Ferret : les villages du Four, des Jacquets, de Petit Piquey, de Grand Piquey, de Piraillan, du Canon, de l'Herbe et de la Douane et du Phare

Etymologie

Le mot « ostréicole » vient du latin ostrea, « huître » et colère, « cultiver ». Ces cabanes sont destinées à l'ostréiculture, c'est-à-dire à la culture, l’élevage des huîtres.

Historique des cabanes ostréicoles

le Bassin d'Arcachon, immense jardin maritime, est devenu par la qualité de ses eaux un domaine ostréicole de première importance. Depuis le siècle dernier, des générations de parqueurs et de pêcheurs ont donné naissance à ces quartiers ostréicoles avec cabanes  pontons  digues où se balancent leurs embarcations.

Son intégration au site est exceptionnelle et le bois d’une cabane permet de l’assimiler facilement au milieu naturel des rives. A l’époque de leur construction, il y a plus d’un siècle, le bois était coupé dans la forêt usagère de la Teste ; cette tradition perdure aujourd’hui. Le pin était utilisé sans traitement particulier : la plupart du temps le bois était enduit d'huile de vidange pour le protéger des intempéries et du sel marin. D'où l'aspect noirci ou patiné des cabanes ostréicoles. 

A savoir :

Les villages ostréicoles de la commune de Lège-Cap Ferret sont situés sur du domaine public maritime, c’est-à-dire un domaine appartenant à l’Etat.

La mairie a obtenu la gestion des villages Une commission, composée d’élus, de professionnels et de plaisanciers, délivre des autorisations d’occupation temporaire  aux occupants des cabanes.(net) 

CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET

L'église Notre Dame des Flots,

construite en 1963 à l'emplacement d'une ancienne chapelle. La chapelle fut agrandie en 1932 pour contenir 200 places et Notre-Dame-des-Flots est érigée en paroisse en 1936 . En 1955, l’abbé Robert Marquaux  décide de transformer la chapelle en église moderne. Il fait appel à l’architecte Raymond Morin-Roux et à une entreprise du Cap-Ferret. La première pierre est posée en 1956 et l’église est bâtie par étapes jusqu’en 1966, en fonction des fonds disponibles, rassemblés par les paroissiens à l’occasion de dons, kermesses et tombolas.

L'architecture de conception ultramoderne ,à la forme de nef en bateau renversée ,demanda beaucoup d’audace car la construction fut réalisée au-dessus et autour de la chapelle existante qui ne fut démolie qu’en 1963  

L Le vitrail du fond,  forme un véritable « mur de lumière ». La nef est dotée d’un balcon.

La sculpture de la vierge en cuivre repoussée qui orne la façade a été dessinée par Hugues Maurin  et forgée par un artisan au Cap-Ferret.

La nouvelle église fut bénie en août 1966  Une croix haute de 6 m forgée également par Alphonse Sauvage fut mise en place en 1968 avec un hélicoptère

L’abbé qui exerça de 1952 à 1977, année de sa mort, comme curé en la paroisse du Cap Ferret,  est inhumé dans l’église Notre-Dame-des-Flots

L’ancienne croix des marins érigée en 1868 à La Pointe en souvenir de nombreux naufragés (Les passes du Bassin d'Arcachon, dangereuses, sont la cause de nombreux naufrages ) et tombée dans le sable à la Pointe, fut restaurée et installée sur le parvis de l’église Notre-Dame-des-flots en 1983 . Monseigneur Ricard a célébré le 50e anniversaire de la fin de la construction de l’église le 23 juillet 2016. .A l’intérieur les ornements rappellent sa vocation marine.(net) 

CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET
CAP FERRET

Retour le long du bassin en direction de la jetée  On en profite pour poser pour la postérité ! Puis nous terminons cette journée par une jolie balade en forêt ,empruntant la piste cyclable pour rejoindre le  club de voile et le Bassin avec un point de vue remarquable sur ce dernier !!!

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog