Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
carbon-blanc.rando

CLAOUEY

C’est, quand on arrive de Bordeaux ou d’Arcachon, le second des 11 villages de la Presqu’île, typique avec son petit port ostréicole au pied de dunes boisées. qui bordent le Bassin, Claouey affiche ainsi fièrement sa vocation ostréicole Claouey, c’est aussi la première fenêtre sur le Bassin, 

Claouey se situe a environ 6 kilomètres de Lège en direction du village du Cap Ferret. Le village nous offre un premier aperçu sur le Bassin d’Arcachon au niveau de Jane de Boy, mais surtout au passage de la plage de la Croix des Marins Ce village offre une multitude de trésors à découvrir. A commencer par ses sympathiques petites plages qui offrent une vue panoramique, d’Arès à la dune du Pilat. 4 plages présentes sur la zone : Jane de Boy, les Pastourelles, Bertic et la Croix des Marins.

 

Bassin d'Arcachon ou "Petite mer de Buch"voire "lagune" plusieurs appellations sont utilisées pour désigner ce vaste plan d''eau de 150 km2 qui, contrairement aux autres étangs landais ou girondins, est marqué par l'influence de la marée.(net)

CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY

Claouey possède également son quartier ostréicole, situé entre les plages de Bertic et de la Croix des Marins. Vous pourrez y déguster huitres et autres produits à la cabane de l'ostréiculteur.  avec une des plus belles vues de la Presqu’île.

La rando commence au port de Claouey l'endroit le plus typique du village avant d'entamer le sentier du littoral Le port ostréicole de taille modeste, mais néanmoins très actif, est situé à l'entrée d'une petite baie qui s'étire vers le coeur du village Un port très animé avec son club de voile ... et sa calle à bateaux: lieu de rendez vous des plaisanciers,pêcheurs...et scooter des mers

Historique des cabanes ostréicoles

 Alimenté par la Lyre et le jeu des marées, le Bassin d'Arcachon, immense jardin maritime, est devenu par la qualité de ses eaux un domaine ostréicole de première importance. Depuis le siècle dernier, des générations de parqueurs et de pêcheurs ont donné naissance à ces quartiers ostréicoles dont les cabanes se penchent, en rangs serrés, vers les pontons et les digues où se balancent leurs embarcations.

Son intégration au site est exceptionnelle A l’époque de leur construction, il y a plus d’un siècle, le bois était coupé dans la forêt usagère de la Teste ; cette tradition perdure aujourd’hui. Le pin était utilisé sans traitement particulier : la plupart du temps le clain était enduit d'huile de vidange pour le protéger des intempéries et du sel marin. D'où l'aspect noirci ou patiné des cabanes ostréicoles du moins pour les plus anciennes 

 

Le travail du Parqueur  ou ostréiculteur.

Le parqueur travaille par tous les temps, été comme hiver Les travaux s'effectuent en fonction des marées. Pendant la petite marée (mortes eaux,), le parqueur reste à terre puisque les parcs ne se découvrent pas. A terre, il chaule les tuiles, il répare les caisses et les ambulances, les passe au coaltar; il détroque, trie, classe...(net)

CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY

en allant vers le petit village de Jane de Boy 

Après avoir foulé le sable d'une longue et belle plage située au nord du port ostréicole,plage qui a conservé un aspect sauvage encore très marqué nous arrivons à Jane de Boy 

Au nord de Claouey, ce hameau fut, au temps de "l'arbre d'or", un point d'expédition des poteaux de mine destinés aux houillères britanniques, wallonnes ou du Nord de la France. Ils venaient, depuis les coupes faites dans les forêt de pins de Lège ou de Lacanau, par une petite voie ferrée et étaient chargés à l'aide de radeaux sur des bâtiments de haute mer ancrés dans le chenal. La villa PODENSAC  était le point terminus de cette  ligne ferroviaire

Cette appellation « d’arbre d’or » englobait (…) l’ensemble des revenus que le pin était susceptible de générer pour un propriétaire forestier ; Les jeunes pins étaient par exemple utilisés comme poteaux de mines, ou servaient aux ostréiculteurs pour délimiter leurs parcs. Devenus adultes, ils pouvaient ensuite être résinés pendant de longues années et assuraient de ce fait des revenus réguliers et importants. Enfin, lorsqu’il n’était plus possible de les gemmer, ils étaient vendus comme bois de coupe et venaient ainsi grossir une nouvelle fois la cagnotte de leur propriétaire. on peut constater que les pins ont effectivement fait la fortune de très nombreux propriétaires (net)

Le long de la plage nous apercevrons différents types de bateaux dont la Pinasse : embarcation typique du Bassin d'Arcachon Longue, étroite, à l'avant très relevé, elle est généralement en bois et à fond plat. Marchant à la voile (pinassotte) ou au moteur elle retrouve aujourd'hui une grande popularité.

Un autre bateau courant sur le Bassin , le Chaland :Embarcation plate conçue pour se rendre sur les parcs à huîtres, tranporter les poches ou les collecteurs ... Le chaland a remplacé la pinasse

CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY

Doucement nous entrons dans le parc des Prés Salés  Le parcours débute au niveau des petites plages herbeuses qui se succèdent jusqu'aux pieds des hautes dunes boisées qui bordent l'extrémité nord du Bassin d'Arcachon 

RESERVE NATURELLE DES PRES SALES  Cette zone de 496 hectares entre "Jane de Boy" à Lège-Cap Ferret et le port ostréicole d'Arès forme la Réserve Naturelle Nationale des Prés Salés d'Arès-Lège.

Historique La Réserve Naturelle Nationale des Prés Salés d’Arès Lége Cap Ferret, a été créée en Septembre 1983 sur les communes de Lège Cap Ferret et d’Arès. Sa gestion est actuellement assurée par l’Etat.

Anse reculée du Bassin d’Arcachon, la RNN des Prés Salés d’Arès Lège est un espace soumis aux fluctuations des marées ce qui contribue à diversifier les habitats que l’on rencontre sur ce site et qui vont des vasières aux terres émergées en permanence.

Cette diversité d’habitat à permis le développement d’une flore spécifique d’intérêt patrimoniale qui a contribué, à l’origine, à la création de cette réserve.Outre le développement d'une flore spécifique ce site est également une zone importante pour la migration , l’hivernage et la reproduction de nombreux oiseaux de zones humides, prés de 200 espèces ont ainsi été recensées. C'est aussi une pouponnière pour des nombreux alevins: pibales, mules, soles...

Un sentier balisé permet de s'y promener. Il va de soi que de tels milieux sont fragiles et doivent inspirer le respect au promeneur…Ce sentier nous mène à la "Cabane du Résinier" où est basée l'association "Cap TerMer" dont la mission est d'accueillir le public, de sensibiliser et d'éduquer au respect de la nature. Vous pourrez découvrir une exposition permanente très intéressante

C'est aussi le domaine des chasseurs à la tonne Ce type de cabane est présent  au départ des courants. Souvent accessible seulement en bateau, c'est toujours une construction basse, la plus discrète possible, donc en tenue camouflée. Elle permet avant tout de chasser le canard.et gibier d'eau

Un joli coin de nature totalement préservé , paisible et reposant.

CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY

Retour par le côté océan et la forêt domaniale de Lège où l'occasion nous est donnée de profiter du fabuleux paysage de pins ,  de la beauté des dunes...

Forêt de pins aux odeurs et à la  lumière si particulières!

Nous poursuivons notre balade dans la forêt  jusqu'à l'arrivée à la villa "Mon Gîte" où nous attendent huîtres et vin blanc !

CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY
CLAOUEY

L'après midi nous poursuivons notre balade en nous rendant au village du Four

Le Four, plus petit village du Cap Ferret, ancien village de pêcheurs tirerait son nom d’un four à résine (19è ) rentrant en jeu dans l’étanchéité des coques de bateaux. Ce minuscule port situé  au bout du camping des Viviers bordé de charmantes cabanes et de petits chais séparés de ruelles pavées de coquilles d’huîtres. date des années 50 et offre un panorama magique sur le bassin tout en restant parfaitement préservé.

Nous reviendrons par la forêt que nous emprunterons au niveau du Red Store sur la route de Bordeaux On en profite pour jeter un coup d' œil sur la bâtisse de ce restaurant installé dans l'ancienne chapelle du village. Désacralisée dans les années 70, la chapelle devint une salle de cinéma, puis un glacier américain avant d’accueillir l'actuel restaurant.

Apeès avoir longé le parc de loisirs nous voici de retour dans cette immense forêt Ici parcelles forestières entretenues, pare-feu et réservoir-citerne, rien n’est laissé au hasard pour préserver la plus grande forêt d’Europe. Vers Claouey, la piste s’y faufile délicieusement et nous ramène paisiblement au parking

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Il s'agit d'informations délivrées par une authentique résidente de ce village du Bassin.<br /> On ne pouvait pas trouver meilleure source.<br /> Merci Brigitte
Répondre