Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

Cérons 

Le village de Cérons

Origine du nom : de l’anthroponyme romain Sirius, Sirio ou Sirione.

Sa situation et ses caractéristiques

 La commune de Cérons est située dans la vallée de la Garonne, dans la région des graves au sud de Bordeaux dont elle est distante de 35 km.

 Le territoire communal d'une superficie de 783 hectares est l'un des plus petit du canton

La forêt occupe 155 hectares et la vigne 182 hectares.

Sa population, les Céronnaises et les Céronnais, est de 1720 habitants 

 

Elle est traversée par deux ruisseaux que sont le Saint Cricq et la Gargalle qui se jetent dans la Garonne.

 

mod article1222785 47

 

A l'est, la plaine inondable de la Garonne occupe la partie basse de la commune occupée par une agriculture à dominante maïsicole.

 

4422

 

Enfin à l'Ouest, sur la partie la plus élevée de la commune, la zone viticole s'étend sur le plateau graveleux où l'on note la présence de moulins, survivance des temps anciens où certains secteurs de la commune étaient voués aux céréales.

gec-domaine

 

Arrivés dans le village nous passerons devant la mairie et sa place;c'est sur cette place,sous la halle,qu'avaient lieu autrefois les foires aux fameux "petit pois de Cérons"(On cultivait au milieu des vignes ce fameux pois appelé le « Cérons ») ainsi que les foires à l'ail et à l'oignon 

 

halle aujourdhui lg

 

La Halle de Cérons : une doyenne de 120 ans 

 Son implantation sur la place publique déterminait ainsi définitivement par ses animations attractives le centre du village de Cérons. Pour réaliser et boucler ce projet remarquable pour son époque, il aura fallu pas moins de 5 ans d'efforts et de ténacité de la part des élus pour le mener à son terme. 

 

Cette place va s'animer tout au long de l'année par des marchés et  foires en particulier la foire annuelle dite de « St Cloud » (autorisée par Ordonnance Royale le 17 avril 1840) qui reste de loin la plus importante. Elle réunit chaque année le 7 septembre une très grande quantité de bétail de toutes espèces, notamment un grand nombre de bœufs pour la boucherie.

De l'origine à nos jours

Dés l'antiquité, la rive gauche de la vallée de la Garonne constitue une importante voie de passage comme en témoigne les restes du chemin Gallien découverts notamment sur localité voisine.

 

mod article1222785 23

 

Au confluent du ruisseau du Ciron, non loin d'un gué, la localité de SIRIO (Cérons)est créée sur un site gallo-romain judicieusement placé au niveau d’un affleurement rocheux qui surplombe le lit de la Garonne.

 

CERONS-020

Le village de Cérons groupé autour de l'église était peuplé par quelques familles de pêcheurs trouvant dans la Garonne, anguilles, esturgeons et aloses qu'ils vendaient ou échangeaient dans les villages environnants.

 

Au moyen âge, elle devient un point de passage de la Garonne vers l'hospice de CADILLAC  

Les pèlerins, en chemin pour Compostelle s'y arrêtaient après leur passage à la Sauve Majeure et à Créon. Parfois même des embarcations venant de Bordeaux y faisaient escale avant de rejoindre Bazas car la route directe qui traversait les marécages landais étaient infestée de reptiles et de bandits de grand chemin.

 

Trois siècles plus tard, la rive gauche de la Garonne devient terre d'élection pour la grande propriété rurale de la noblesse de robe de BORDEAUX. (l'arrière pays voit se constituer des crus viticoles plus importants et bientôt renommés.)

 

Château de Cérons dit de Calvimont XVIIe-XVIIIe  situé face à l'église

 

mystere calvimont

 

Construit à la charnière des XVII° et XVIII° siècles, le château de Cérons est l'ancienne résidence des Calvimont.

Son architecture est typique des grands châteaux bordelais de cette époque et constitue un ensemble imposant.

 

IMGP4396

En 1850, Charles Cocks, dans sa classification des grands vins de Bordeaux, inscrit le Château de Cérons parmi les meilleurs crus du Sauternais.

IMGP4397

 

Durant les siècles suivants, la vie de CERONS est rythmée par le vin et l'artisanat qui gravite autour. Ils font la richesse du port qui exporte la production locale et celle de l'arrière pays.

 

Le XIXéme siècle est pour CERONS une période de mutations essentiellement caractérisée par le confortement du rôle de carrefour de la commune avec l'ouverture du premier pont sur la Garonne et celle de la gare sur la nouvelle voie ferrée  29446053

 

Du côté de la petite église,(c'est là que nous garons les voitures) l’environnement urbain est remarquable et mérite la déambulation dans les ruelles sinueuses protégées par les hauts murs des propriétés viticoles.Ces murs sont généralement constitués par les blocs de calcaire qui ont été retirés des parcelles pour pouvoir planter et cultiver la vigne

IMGP4609.JPG

 

Eglise Saint Martin

Derrière, de la terrasse qui surplombe la vallée de la Garonne, on aperçoit le fleuve et surtout le château des ducs d'Epernon qui couronne Cadillac

IMGP4398

 

 L'église de Cérons vue de la Garonne

eglise coeur lg

Eglise de plan allongé avec abside et transept, nef flanquée de bas-coté, portail sculpté surmonté d'un clocher avec flèche.

mod article1222785 3

 

 Visite extérieure :

Construite au 12ème siècle, elle a subi au cours des années des transformations qui lui ont donné son aspect actuel. A l'origine elle n'était qu'une modeste chapelle romane d'une seule nef entourée d'un cimetière où reposaient les morts du village et proche d'un petit monastère dont les fondations ont servi de base à la construction des futures habitations.

 

Porche à triple vousssures :le portail.

IMGP4395

Sobriété des frises qui y sont sculptés

IMGP4394

Après l'église , entre les murs, nous passons devant l'école Sainte MarieImage1

Et continuons vers la N113,direction le hameau de La Pire;quelques bois et nous voilà sur un chemin qui file tout droit entre les parcelles de vigne vers le sommet du plateau appelé "plateau des moulins"

  IMGP4403

 

IMGP4404

 

IMGP4405

Après le hameau Caméou nous poursuivons tout  droit sur un chemin qui s'enfonce  dans la forêt...

Image2

Ce chemin suit la clôture d'une ancienne sablière propriété privée sur laquelle se trouve...

Les ruines du château Saint Cricq

IMGP4406

 Le lieu en bref...

L’écuyer Arnaud de Saint-Cricq fait construire ce logis avec tourelle d’escalier par un maître maçon de Barsac en 1538. Après avoir appartenu à différentes familles, le château tombe en ruine dans la seconde moitié du 19ème siècle et le logis est détruit entre les deux guerres mondiales.

 IMGP4408

 

IMGP4410-copie-1.JPG

Le Château de Saint-Cricq domine un des bras du Ciron.

IMGP4409

En allant vers Barsac...

IMGP4411

Le long du ruisseau Saint Cricq

mod article1222785 47

Petit patrimoine

IMGP4413-copie-1.JPG

Toujours direction Barsac en suivant la voie ferrée

La Bouade4

En vue du Clocher de l'église de Barsac

5721111

 

La paroisse de Barsac s'étend sur les rives gauches de la Garonne et de son affluent le Ciron. Elle est depuis toujours un bourg important. Proche de la voie qui vient de Bordeaux, la population y est établie dès l'époque gallo-romaine. Il s'accroît au Moyen Age, car Barsac est le siège d'une prévôté royale en place depuis le XIII° siècle au moins.

 

Une  halle qui ressemble étrangement à celle de Cérons !

IMGP4414-copie-1.JPG

Barsac Présentation

Superficie : 1 448 hectares

Superficie en vignes : 700 hectares

1989 habitants

Nom des habitants : les Barsacais

Cours d'eau : le Ciron et la Garonne

 

Origine du nom : du gaulois bar et sur, « hauteur » et « en haut », lieu où était une villa.

 

Dans les rues de Barsac

76 enseigne

Eglise Saint Vincent

IMGP4415

Située en bordure de la terrasse inondable de la Garonne au point le plus haut de Barsac

L'austérité de la façade contraste avec la richesse ornementale et les prouesses architecturales de l'intérieur de l'église

450px-Barsac Église 01

Plan d'ensemble assez compact  avec une grande façade sobre occidentale rythmée par trois travées

 

IMGP4599

La partie centrale est surmontée d'une tour carrée:le clocher dont la partie supérieure a été refaite en 1845, à la suite d’un violent incendie.

IMGP4600

Il est soutenu par deux contreforts ornés de pots à feux et se divise en deux étages superposés, décorés de pilastres ioniques, surmonté d’une coupole en cuivre, le tout finissant par un lanternon.

IMGP4601

 

Ruelles joliment dessinées et petit patrimoine (croix de mission, puits…).

IMGP4596.JPG

 

IMGP4597

  Place...

IMGP4598

  La maison des vins

maison des vins-copie-1

Le repas terminé, nous repartons en direction de la Garonne que nous allons suivre sur quelques kilomètres avant de rejoindre Cérons

La Digue BARSAC-CERONS.

 La digue en terre gazonnée fut exécutée en 1855-1856.

 

Il avait été prévu 28.000 mètres cubes de terre, 35.000 mètres carrés de gazonnement et la dépense devait s'élever à 50.000 francs. Mais par suite des dégâts occasionnés par les nombreuses inondations de cette année( on en compta 7, dont une du 2 juin à la cote de 10 m 85, les prévisions furent dépassées et on dut faire face à une dépense de 70.000 francs

 

L'exécution de ce travail occupa un nombreux personnel, plus de 100 ouvriers par jour.

 

Après l'inondation du 6 mars 1930, dont la cote atteignit, 11 m 90, la digue en terre gazonnée fut haussée de 8 m 35 à 9 mètres et la terre fut recouverte de sacs de ciment.

  De nombreux carrelets s'éparpillent le long du fleuve...

IMGP4416

De l'autre côté de l'eau, on aperçoit  la silhouette d'un vieux château...

IMGP4605

Paisible et majestueux ! 

IMGP4419

Loupiac en face ?

IMGP4420

Petit coin pour laisser  aller ses rèves...

IMGP4603

 

IMGP4604.JPG

Au loin le pont de Cadillac

4421.jpg

  On peut apercevoir les toits du Château des ducs d'Epernon de l'autre côté de l'eau

Image1-copie-1.jpg

Cabanne à outils et passage à travers les champs

4426

Nous voici de nouveau sur la route goudronnée qui relie Cérons à Cadillac ;on laissera sur la droite

 la station d'épuration

4427

 

IMGP4606.JPG

Pour se diriger vers le Lavoir semi circulaire au toit de zinc

Sur le ruisseau de Saint-Cricq ...

Dans le vieux bourg de Cérons, pas très loin de l'église, en contrebas de la route on trouve au lieu-dit Barthe, un premier joli lavoir alimenté par une source.Son toit est recouvert de tôles ondulées sur une charpente métallique. Il est propre mais quelque peu abîmé. Les lavandières y lavaient à genoux.

 

IMGP4607

De nouveau les murs élevés caractérisant  le village de Cérons

IMGP4609

Pour atteindre ...Le Château La Tour (finXVIII e siècle) oeuvre de Laclotte

IMGP4610

Entrée gardée par deux lions juchés sur les piliers qui encadrent la grille

IMGP4611

 

IMGP4430

Vues du château

IMGP4613

Cour interieure:le parc

IMGP4614

Et............................................Retour au point de départ !  eglise entree lg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog