Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

Jeudi 12 mai direction le village d'Audenge pour une randonnée le long du sentier du littoral à la découverte des domaines de Graveyron et de Certes

le Domaine de Certes

S'étirant sur près de 400 hectares, il forme une vaste mosaïque de digues, de réservoirs à poissons et de prairies humides sur lesquels se pressent en toutes saisons de très nombreux oiseaux migrateurs.

Image1.jpg

Un peu d'histoire --

L'histoire du Domaine de Certes ne débute vraiment que dans la seconde moitié du 18ème siècle, sous le règne de Louis XV. Avant cette date, cette partie de la côte n'était en effet constituée que de vastes prés-salés que seules les marées de fort coefficient parvenaient périodiquement à recouvrir.

 

Mais à partir des années 1760, sous l'influence des doctrines économiques de l'époque, les hommes allaient modeler et transformer cette bande de terre improductive. L'impulsion fut donnée par le Marquis de Civrac, Seigneur de Certes, qui décida de créer des marais salants sur l'ensemble du domaine.

 

Le travail engendré par cette réalisation fut colossal, et près de 2 millions de tonnes de terre furent nécessaires à l'édification des digues destinées à isoler les futures salines des eaux du Bassin d'Arcachon.

Image32.jpg

Tout d'abord exonérée d'impôts, la saliculture fut une réussite économique, et près de 1000 tonnes de sel étaient ainsi extraites des marais chaque année. Mais les taxes furent réinstaurées sous la pression des producteurs de sel charentais, ce qui conduisit le Marquis de Civrac à la ruine en 1773, année de sa mort.

 

Il fallut attendre 1843 et les idées novatrices d'Ernest Valeton de Boissière pour voir véritablement renaître le Domaine de Certes, et pour voir la pisciculture se substituer à la saliculture.

 

Bien que considérablement réduite, la pisciculture demeure encore aujourd'hui l'activité économique principale du Domaine de Certes.

Le départ

Image1-copie-1.png

Château de Certes et domaines de Certes et de Graveyron


Le domaine fut aménagé au cours de la seconde moitié du XVIIIe siècle pour la production du sel par Emery de Duffort-Civrac, marquis de Civrac, seigneur de Lamothe, Certes et Comprian, baron d’Audenge. Il créa pour ce faire un vaste réseau de bassins d'eau de mer, reliés par des écluses-vannes qui maintenaient un niveau d'eau constant et renouvelé.

Ernest Valeton de Boissière hérita du domaine en 1843 et le transforma en exploitation piscicole. Utopiste, adepte de Fourier et Saint-Simon, il dit ne travailler que pour le progrès social. Il plante des pins, élève des poissons et multiplie les oeuvres philantropiques. Protestant anticlérical, il crée des écoles mixtes (le collège d’Audenge est sans doute le premier collège mixte de france). Régulièrement il invite tous les villageois aux fêtes de la «sainte saucisse», et fonde à Silkville, au Kansas, une commune idéale. Il sera inhumé sur son domaine en 1894.

 

 

Image2-copie-1.png

 

Image3-copie-1.png

Le port

endroit pittoresque avec ses cabanes en bois et ses pinasses est situé à 1km du centre d’Audenge.

Le port ostréicole :avec cette succession de cabanes aux couleurs vives, qui abritent ostréiculteurs et pêcheurs et qui vous proposent, pour certaines, d'agréables terrasses où vous pourrez déguster en toute tranquillité les huitres du bassin. Petit port typique, il est protégé par St Yves, patron des marins, qui a son monument au bout de la jetée.

Image4-copie-1.png

 

IMGP5142

Cet agréable circuit permet de découvrir les magnifiques paysages qui composent le Domaine de Certes et d'apprécier au final les superbes vues offertes sur le Bassin d'Arcachon.

Image1

Le Domaine de Graveyron d’une superficie de 149 hectares a été acquis par le Conservatoire en 1998 et confié également en gestion au Conseil Général de la Gironde.

  Mitoyens par le chenal de certes, les Domaines de Certes et de Graveyron représentent ainsi une seule unité de gestion.

  Ce site constitue un ensemble remarquable, protégé de toute urbanisation de 545 hectares sur la façade littorale du Bassin d’Arcachon.

  * Patrimoine naturel, historique et affectif de la commune d’Audenge.

  * Espaces privilégiés, rencontre entre la terre et la mer, l’eau douce et l’eau salée, mais aussi espaces préservés pour la faune et la flore.

  * Aires de migration et d’hivernage pour les oiseaux d’eau venus du monde entier.

 

Image3.png

La faune :

Vous pourrez croiser entre autres : l'aigrette garzette, la grande aigrette, le héron cendré, le cormoran, le cygne tuberculé, le vison d'Europe (espèce en voie de disparition), le lézard vert, le milan noir, un grand nombre d'espèces différentes de canards, dont le pilet, le souchet et le fuligule milouin.

Image4.png

 

Image5.png

 

Imag6.png

 

Image7.png

  "Quand les chefs se reposent !"

Image992.png

 

Image8.png

 

IMGP5150

 

Image9.png

Le maintien d'une diversité écologique est prioritaire : Digues, écluses et bassins ont été restaurés, le fonctionnement du réseau hydraulique, permettant le renouvellement de l'eau de mer, est entretenu ainsi que les boisements et les prairies sont pâturées par des moutons et des chevaux (convention avec un éleveur).

Image91.png

 

Image92.png

  Cabane le long du sentier

Image94.png

Une curieuse réserve complètement cernée par les chasseurs à la tonne. Oiseaux surveillaient bien les limites de votre territoire…!

Image96.png

 

Image95.png

 

Image97

 

Image99.png

  Arrivée sur la plage de Cassy

Image991.png

 

IMGP5171.JPG

 

Image5-copie-1.png

Le port ostréicole de Cassy

Ce charmant port ostréicole, qui abrite également quelques bateaux de plaisance, se distingue surtout par les aménagements dont il a été agrémenté. Promenade en bois, espaces verts, arbres, bancs et éclairage nocturne en font un endroit très agréable et propice à la flânerie.

Image6.png

  On pose pour la postérité !

Image8-copie-1.png

  cabanes et "plate" moderne 

Image9-copie-1.png

  Port de plaisance

Image10.png

 

IMGP5177.JPG

Au resto...

Image11.png

 

Image12.png

Nouveau départ

Image17.png

 

Image19.png

 

Image18.png

L'Eglise Notre-Dame de Lanton

Cette belle église de style néogothique édifiée au XIIème siècle a subi de nombreuses transformations tout au long de son histoire

Située Route de l'Eglise, à Lanton, elle reste cependant la plus ancienne église du Bassin dArcachon.et la seule a être entourée d'un cimetière

IMGP5180

A l'origine sur cet emplacement il y avait une chapelle du Chemin de Compostelle.

Image13.png

 

Image14.png

 

Image15.png

Vierge dorée du début du 19° siècle

  Image993.png

Villa arcachonnaise

Image16.png

  Cette piste cyclable, qui relie les villes de Lanton, Cassy et Taussat, permet également de rejoindre vers le sud les communes voisines d'Audenge et de Biganos

DSC09153.JPG

 

Image20.png

 

Image21.png

  On profite de quelques instants de repos !

Image22.png

 

Image23.png

 

Image24.png

Le Château de Certes se situe à la sortie d’Audenge en allant vers Lanton, domaine de 400 hectares. L'été, le parc est le lieu de concerts en plein air. Ce château a été construit au XVIIIe siècle par le marquis de Civrac. Il fut reconstruit vers 1840 par Ernest Valeton de Boissière et partiellement restauré en 2004

Image25.png

 

Ce château a été construit au XVIII ième siècle par le marquis de Duffort-Civrac. Mais il semble qu’il en existait déjà un au XVI ième siècle qui aurait été détruit lors des troubles du à la Fronde. 5197.jpg

  Demeure d'un vaste domaine piscicole construite vers 1840, agrémentée de colonnades et d'un décor intérieur

mis en place dans les années 1930 : cheminées et lambris, tissus et papiers peints, carrelages, meubles intégrés

aux boiseries. Les haras, de 1880, ont leurs façades rythmées par des contreforts pilatres. L'entrée monumentale

du domaine est édifiée comme une pergola.

Les anciens marais salants, endigués au XVIIIe siècle par le marquis de Civrac ont été réaménagés en réservoir

à poisson pour la pisciculture (anguilles, bars, daurade) au XIXe siècle.

chateau-de-certes-audange_a.jpg

Image26

 

Image27

 

IMGP5199.JPG

 

IMGP5142-copie-1.JPG

Principe de la pisciculture extensive

puce Texte extrait d'un panneau du sentier :

panneau du sentier de Certes Certains bassins sont à sec, d'autres plus proches de l'entrée du domaine sont recouverts de filets. Les poissons élevés à Certes pénètrent naturellement avec les marées du bassin d'Arcachon. Les principales espèces sont le muge, le bar et l'anguille. Ces poissons supportent les fortes variations de salinité et de température des eaux du bassin.

Dans les plats peu profonds, l'eau est relativement chaude et bien éclairée ce qui permet le développement de nombreux organismes vivants, base de la nourriture des poissons. A leur tour les poissons sont la proie du héron, de l'aigrette et du cormoran. Protéger les poissons, c'est la raison pour laquelle les filets sont installés sur certains bassins.

Les plantes aquatiques des "plats", nourriture abondante des herbivores ne doivent pas cependant proliférer car elles "asphyxireaient" le milieu aquatique. Les plats sont donc régulièrement asséchés pour éliminer les algues vertes particulièrement envahissantes.

Les domaine piscicole de Certes fonctionne naturellement car les poissons et leur nourriture ne sont pas introduits par l'homme. La principale intervention de celui-ci consiste à entretenir le milieu pour empêcher l'envahissement par la végétation et le comblement par la vase et puis, bien entendu, à récolter.

 

Retour au port

Image995.png

  Et fin de la rando appréciée de tous !

Image4-copie-1

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog