Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

 

Mardi 7 septembre 2010, première sortie du club pour la saison 2010/2011

Après avoir pris des nouvelles de chacun , nous partons en direction du parc Majolan à Blanquefort

 

DSC08059.JPG

 

Le pont à l'entrée du parc

 

DSC08062

 

DSC08067

 

DSC08068.JPG

 

De jolis bancs...

 

Image11.jpg

 

DSC08075.JPG

 

DSC08069.JPG

 

Le Parc de Majolan est un parc de la commune de Blanquefort en Gironde et qui s'étend sur les communes du Taillan-Médoc, de Saint-Médard-en-Jalles, du Haillan, d’Eysines et de Bruges.

 

12645758.jpg

Présentation

Il a été réalisé sur une dizaine d’années, de 1870 à 1880, par le paysagiste Le Breton, dans le goût romantique baroque, sur un terrain qui n’était alors qu’un marécage. Le terrain et le château avaient été acquis grâce à son mariage par un riche banquier, Jean Auguste Piganeau, appartenant au milieu de la grande bourgeoisie. La Jalle a dû être détournée afin de créer le lac.

 

L’ambition qui motiva la création de ce parc était de refléter la magnificence de son patrimoine et de son train de vie, et ce en imitant ce qui s’était fait à Paris. La légende dit que le parc devait servir à consoler sa fille malade. Le banquier fera faillite et le château sera revendu, ainsi que les terres, le parc, les fermes, etc. Il connaîtra un état de quasi abandon et sera racheté par un agriculteur. Dans les années 1950, une guinguette y sera installée.

 

Le parc est une illustration grandeur nature du savoir-faire des architectes, ingénieurs, artisans et artistes de la fin du XIXe siècle. Parti du néant, une zone marécageuse de 20 hectares, 150 000 m3 de terre furent dégagés à la pelle afin de créer un lac de 4 hectares à partir de la Jalle traversant le lieu et de donner forme aux différents endroits du parc.

 

800px-Majolan_530.JPG

 

 

DSC08077

 

DSC08060.JPG

 

Image7.jpg

 

Image8.jpg

 

Image4.jpg

 

DSC08076.JPG

 

Les folies du XIXème siècle:

Fausses ruines parsemées dans le parc de Majolan participant à sa dimension poétique et ludique

Les grottes artificielles (réalisées à la chaux, comme les ruines) et les canyons, sont des merveilles d’ingéniosité hydraulique avec leurs fontaines et leurs geysers d’eau, et de maîtrise de l’art des rocailleurs.

 

 

DSC08063.JPG

 

DSC08064

 

DSC08065.JPG

 

DSC08070.JPG

 

Balcon dit de la marguerite au dessus de la grotte

 

Image2.jpg

 

DSC08071.JPG

 

DSC08072.JPG

 

Les nombreux ponts répondent chacun à une architecture et à une technique : en lianes, de style gothique, en faux bois (une sorte de béton ornementé), en fer forgé...

 

DSC08074.JPG

 

Image6.jpg

 

DSC08061.JPG

 

Le pont sur le canyon en faux rondins

 

Image1.jpg

 

DSC08073

 

Image5.jpg

 

DSC08078.JPG

 

Une belle allée...

 

Image10.jpg

 

Image12.jpg

 

Fin de la visite du parc et direction vers la forteresse

 

Image13.jpg

 

Construite à 10 kms des portes de Bordeaux, la forteresse médiévale de Blanquefort daterait du XI ème siècle.Sous Edouard 1er , duc de Guyenne et roi d'Angleterre, fut érigée une enceinte de pierres renforcées de tourelles.6 grosses tours s'ajoutèrent au donjon primitif .Il ne reste que le 1er donjon rectangulaire et 4 de ses tours......

 

 

 

DSC08080.JPG

 

DSC08081.JPG

 

Elevage de  blondes d'Aquitaine au pied de la forteresse

 

DSC08082.JPG

 

Histoire:

 Au milieu du XIe siècle, des seigneurs s'établissent et édifient un premier château de pierre, de style roman. Il succède vraisemblablement à un donjon primitif en bois. Le château est construit sur la route de Bordeaux au Médoc, axe stratégique sur lequel le seigneur perçoit des droits de passage. Établi au milieu de marais, l'édifice blanc - car construit en pierres calcaires - marque les esprits à un époque où même les églises sont encore en bois. Il donne son nom à la ville : Blanquefort est le blanca fortis, c'est-à-dire le « fort blanc ».

 

 

 

DSC08083.JPG

 

Image14.jpg

 

Image17.jpg

 

Au XIIIe siècle, le château devient la propriété du roi d'Angleterre Édouard Ier, qui est aussi duc d'Aquitaine. Le château est cédé peu après à la puissante famille de Durfort qui conserve la forteresse jusqu'à la Révolution française. Au début du XIVe siècle, les Durfort sont la plus puissante famille de Guyenne et ils représentent le roi en son absence. Blanquefort est leur principale possession. La seigneurie comprend alors un tiers du Médoc, atteint l'océan Atlantique et le bassin d'Arcachon.

 

Le petit château est alors agrandi pour devenir une forteresse royale anglaise chargée de défendre Bordeaux contre une attaque du roi de France. Blanquefort devient un lieu stratégique de la guerre de Cent Ans. Une enceinte en pierres est construite ; le donjon est agrandi par l'adjonction de six grosses tours.

 

Image15.jpg

 

Image18.jpg

En 1453, après la victoire française de Castillon, la forteresse est prise, avant que Bordeaux ne tombe. C'est la fin de la guerre de Cent Ans. Pendant quelques années, le château devient forteresse royale française, possession de Louis XI. Puis l'un de ses lieutenants, Antoine de Chabannes, obtient la forteresse qu'il adapte à l'artillerie à feu et embellit de décors gothiques. Les Durfort récupèrent Blanquefort peu après.

 

La forteresse perdra progressivement son intérêt stratégique. Incendiée au XVIIe siècle, elle est abandonnée et sert même de carrière de pierres durant la Révolution.

Après quoi nous traverserons une zone plus ou moins marécageuse pour revenir aux voitures

 

Une rando fort agrèable et très cool pour une reprise !!!

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog