Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

Étang de Cousseau

Cet espace naturel classé sensible, propriété du Conseil Général de la Gironde, du Conservatoire du littoral et de la commune de Lacanau, n’est accessible qu’à pied en empruntant le sentier d’interprétation d'environ 2,5 kilomètres.

DSC09023 DSC09026

 

DSC09021

ÉTANG de COUSSEAU

Situation

La Réserve Naturelle de l'étang de Cousseau est située à 50 km à l'Ouest de Bordeaux et à 3 kilomètres de l'Océan Atlantique. Elle doit son nom à un petit étang, l'étang de Cousseau, qui s'insère entre les deux grands étangs du Médoc, Carcans-Hourtin au nord et Lacanau au sud. Elle s'adosse au flanc Est du cordon dunaire littoral.

Image2.png

 Historique

 La formation de l'étang est supposée contemporaine à celle des autres grands lacs landais et a suivi un processus similaire : la formation de la dune littorale il y a environ 3000 ans freine progressivement l'écoulement d'anciens cours d'eau vers l'océan entrainant ainsi la création des lacs et des marais.

 

Au XIXème siècle, les grands travaux de drainage et de plantation de pins maritimes ont totalement transformé la région naturelle des Landes de Gascogne. Les paysages de landes humides rases, qui s'étendaient à perte de vue, tout comme les dunes du littoral dont les sables mobiles menaçaient l'arrière-pays, ont laissé place aux forêts de pins.

 

La Réserve naturelle de l'étang de Cousseau associe les paysages des dunes anciennes à ceux du marais de Talaris, vaste zone humide résultant de la sédimentation entre les deux grands lacs.

Elle a la particularité d'abriter des boisements de pins et de chênes mélangés dont l'origine naturelle est bien antérieure à ceux que l'homme à planté.

 

Le bord d’étang où des fougères géantes irradient de leur vert phosphorescent…

DSC09024

Riches sous-bois tapissés de mousse, et dominés par le pin, le chêne vert, l'arbousier, la fougère aigle et le houx.

DSC09025

La formation de l'étang est supposée contemporaine à celle des autres grands lacs landais et a suivi un processus similaire : la formation de la dune littorale il y a environ 3000 ans freine progressivement l'écoulement d'anciens cours d'eau vers l'océan entrainant ainsi la création des lacs et des marais.

DSC09027

Puis le décor se transforme à nouveau, annonçant la présence toute proche de l'eau. Les bouleaux et les saules dominent à présent entièrement le sentier escarpé qui descend jusqu'aux rives de l'étang où, à cet endroit seulement, ils céderont la place à l'osmonde royale et aux roseaux.

DSC09029

Enfin, l'étang lui-même se découvre,

DSC09028

Des randonneurs très attentifs !

DSC09030

Le milieu naturel

Outre l'aspect esthétique et paysager remarquable qui laisse une forte impression de calme sauvage, à l'image des grands espaces vierges du passé, l'intérêt essentiel de la Réserve Naturelle réside dans le fait que, sur une surface relativement réduite (610 ha), se trouve représenté un échantillonnage des principaux milieux naturels des Landes de Gascogne:

 

120 ha de boisements mixtes sur dunes anciennes.

2005-10-06-29.JPG

50 ha de marais, à divers stades de boisement, dans les dépressions inter-dunaires humides (localement appelés "barins").

barin.jpg

50 ha d'eau douce de l'étang.

DSC09031

390 ha de marais et landes humides, sur l'amorce du "plateau landais", accueillant oiseaux en migration

800px-Etang_Cousseau_3.jpg

 

DSC09032

Le resto

Image1.png

La flore

Les dunes anciennes offrent un contraste de paysages entre des habitats secs et des habitats palustres.

Habitat remarquable des dunes, la lande sèche fourmille des corolles blanches des Cistes entre avril et juin, attirant de nombreuses espèces d'insectes butineurs.

DSC09039

 

Cette réserve donne un aperçu des principaux milieux naturels des Landes de Gascogne : dunes sèches, étang, marais, boisements naturels. La grande diversité de milieux et d'habitats, en fait un refuge pour de nombreuses espèces animales et végétales.

 

La flore est typique de la forêt Landaise, avec les pins maritimes, chênes verts et pédonculés, arbousiers qui côtoient sur les dunes sèches les fougères, ajoncs, genêts et bruyères.

Dans les zones humides, on trouve des osmondes royales, iris, pilulaires, drosera, myrte des marais et nénuphars, dont certaines sont des espèces protégées.

 

La faune comprend plus de 200 espèces d'oiseaux observables au printemps et à l'automne. Parmi ces espèces on trouve des oiseaux nicheurs comme les rapaces, et des hivernants tels que canards, grues cendrées et bécassines.

Parmi les reptiles présents sur les lieux, on peut citer la tortue cistude, la coronelle girondine et la vipère aspic. Les amphibiens sont représentés par la grenouille de Pérez, le crapaud des joncs et deux espèces de rainettes.

Chevreuils, sangliers, blaireaux, lièvres et genettes se rencontrent fréquemment parmi les mamifères présents sur le site. Plus rare et très discrète, la loutre d'Europe trouve dans la réserve protégée du Cousseau, le calme et la nourriture nécessaires pour élever ses petits.

 

 1-JMZH.jpg

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog