Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

Aujourd'hui direction Bordeaux et ses quais

Après avoir pris le tramway à La Gardette ,nous descendons à l'arrêt "jardin botanique" proche de l'église Sainte Marie

Eglise Sainte Marie



Image2.jpg
C’est sous l’impulsion du Cardinal Donnet (1795-1882), mécène, archéologue, et bâtisseur, que l’art religieux en bordelais va connaître un renouveau. Les fonds qu’il va réunir serviront à la restauration et à la construction de nombreux édifices. Parmi eux, certains seront réalisés par Paul Abadie (1812-1884)  a qui l'on doit aussi le Sacré-Coeur de Montmartre et la cathédrale de Périgueux.

Il sera à l’origine de la construction de Sainte-Marie de La Bastide,où l'on retrouve la "flèche bulbeuse" qui le caractérise...

L’édification de l’église néo-médiévale Sainte-Marie de La Bastide sera réalisée dès 1864-1865 pour s’achever en 1887. En cours de réalisation l’architecte doit faire face à de nombreux problèmes techniques liés à la nature du sol de qualité tourbeuse

 

Image26

 

Image28.jpg

 

une entrée à porche et a l'intérieur un magnifique plafond en bois qui s'explique car a l'origine Bastide était un marécage, et l'église n'aurait pas supporté le poids d'un plafond en pierre sur ce sol

 

Image1-copie-1.jpg

Le jardin botanique

Le Jardin botanique : trois siècles d'aventures

 

Un jardin pour les médecins et les apothicaires. Un jardin qui leur permettrait d’étudier les plantes médicinales, base de leur formation et de leur enseignement. Bref, un jardin botanique. Voilà l’idée qui a germé parmi les Jurats de Bordeaux en 1629.

  • Ce n’est qu’en 1726, après moult discussions sur son futur emplacement, que le jardin botanique de Bordeaux voit enfin le jour, dans l’enclos Arnaud-Guiraud. Et qu’il entame un long et tumultueux voyage. Ce n’est qu’en 1855 que le Jardin botanique sera, finalement, transféré au Jardin public.
  • Finalement ? Pas tout à fait puisqu’en 2003 le Jardin botanique emménage de l’autre côté des quais, à la Bastide. Il sera inauguré dans le cadre du second Festival des Jardins. Depuis, le Jardin botanique est enfin chez lui, dans un espace entièrement dédié.

Il conserve bien sûr ses missions d’éducation, de conservation et de recherche.

 

En passant le portail du jardin botanique

 

 

 

IMGP3435

 

4basti10détail

 

 

On y retrouve:

Un jardin esthétique et novateur

 

A l’intérieur de sa palissade en bois faite de 1 200 m3 de chênes de Charente abattus par la tempête de 1999, le Jardin botanique s’organise autour de six espaces.

  • Ses champs de culture regroupent 44 parcelles sur 12 110 m2. Ils présentent des extraits de cultures du monde : blé, avoine, lin et millet. Leur arrosage, économique, s'inspire des techniques d'irrigation des pays sahéliens.
  • Sa galerie des milieux, avec ses jardins hors sol, reconstitue 11 paysages du Bassin aquitain : dune, falaise calcaire, prairie humide, pelouse, landes, sur 13 500 m2.
  • Son allée des plantes invite à la promenade sur 2 500 m2, entre lianes, vignes et autres plantes grimpantes cultivées sur des supports inattendus.
  • Son sentier des pionnières abrite des plantes ainsi dénommées parce qu’elles ont la particularité de coloniser les terres pauvres.
  • Son jardin aquatique, plan d’eau d’un hectare, est sillonné d’allées et présente une grande diversité d’espèces.

Enfin, son ensemble d’espaces communautaires complète le paysage, des parcelles accessibles à tous et notamment aux riverains. La mise en oeuvre de cette idée est une première en France.

 

 

 

IMGP3430

 

IMGP3431

 

IMGP3432


 

 

IMGP3434

 

jardin botanique

 

IMGP3433

 

Le Jardin botanique implique d’ailleurs étroitement les populations riveraines avec ses parcelles cultivées par les enfants des écoles et ses espaces ouverts aux étudiants (Ecole d'architecture et de paysage de Bordeaux, universités...)

Image13.jpg

 

 

3439

 

  • En 2007, cette partie du Jardin botanique de la Bastide s'est dotée d'un ensemble administratif, d'un accueil du public et de serres de présentation et de conservation.

L'esplanade Linné -du nom de l'illustre botaniste suédois dont le buste y a été installé- était inaugurée, créant un espace piéton qui relie désormais la partie jardin à la partie " serres et salles d'exposition ".

 

Image3.jpg

 

  Espèce d'OVNI menant aux serres!

 

Image27.jpg

 

 L’opération d’aménagement de la ZAC Cœur de Bastide, initiée à partir de l’ancienne gare d’Orléans transformée en complexe cinématographique, est aujourd’hui en cours d’achèvement

D’une superficie de 29 hectares, cette opération accueille désormais des équipements emblématiques :

le nouveau Pôle universitaire de gestion, le Centre national de la fonction publique territoriale d’Aquitaine, la maison polyvalente de quartier, les serres du Jardin Botanique, une nouvelle galerie commerciale, le siège du journal Sud-Ouest .

Image12-copie-1

 

IMGP3436

 

  MIise en place d'un mur végétal

 

Image14.jpg

 

IMGP3438

 

Cette allée va nous conduire sur les quais de Queyries

Agréable promenade le long de la Garonne

 

quai queyries

 

Il faut d'ailleurs savoir que c'est depuis le quai des Queyries, et notamment depuis le square Toussaint Louverture (ou bientôt le parc aux Angéliques) que l'on peut sans doute profiter de l'un des plus beaux point de vue sur Bordeaux,ses façades du XVIII e siècle ,la façade des quais et plus particulièrement le soir venu sur la place de la bouse illuminée.

 

3440

 

IMGP3441.JPG

 

  Toujours coté Garonne, plusieurs restaurants de qualité ont également fait leur apparition au cours de ces dernières années, un moyen agréable de partager un repas tout en profitant d'une vue exceptionnelle.

 

DSC08192

 

Image17.jpg

 

 

 

3442

 

3443

 

3444

 

  Le Mégarama 

Ancienne gare d'Orléans

 Située quai de Queyries sur les bords de la Garonne, l'ancienne gare d'Orléans, a été réhabilitée en complexe cinématographique. Elle abrite aujourd'hui dix-sept salles de cinéma, un lieu de conférence et d'expositions, ainsi que plusieurs restaurants.

 Elle fut construite sur la ligne Bordeaux-Paris, à la demande de la compagnie des chemins de fer d’Orléans, et inaugurée en 1852.

 La façade face au fleuve, est flanquée de deux larges pavillons d’angle, et percée d’une demi rosace pour éclairer le hall des voyageurs. Une grande halle de verre et de fer parcourt ce hall sur 90m, mais elle fut démontée en 1940.

 

Première gare bordelaise lors de sa création, elle est supplantée par la gare Saint-Jean lors du recul économique du quartier de La Bastide.

 

Aujourd'hui, le cinéma Mégarama a été construit derrière la façade de cette ancienne gare.

 

Image18.jpg

 

Bordeaux_bastide-copie-1.jpg

 

IMGP3445

 

  Constructions d'immeubles d'habitation mais aussi ravalement mettent en évidence de bien belles façades !

 

IMGP3446

 

  Nous voilà arrivés Place Stalingrad

Les plans de la place du Pont , rebaptisée plus tard place Stalingrad, sont dessinés en 1826, au moment de la percée de l ’avenue Thiers, axe qui relie Bordeaux à Paris. Entre 2000 et 2004, l ’avenue a fait l ’objet d ’un aménagement Aujourd ’hui parfaitement désenclavée et harmonieuse, la place Stalingrad annonce la renaissance du quartier 

 

lion

 

Le Lion bleu de Veilhan

Dominant la place Stalingrad, face au pont de pierre et à la Garonne, cet immense lion bleu aux allures protectrices, fut réalisé par Xavier Veilhan pour une commande publique en 2005, dans le cadre des travaux du tramway.Fabriqué en matériaux composites de polystyrène, mesurant 8 mètres de long sur 6 mètres de haut, il constitue un véritable repère visuel à l’entrée de la Bastide. 

 

94

 

  Le pont de Pierre:

Premier pont sur la Garonne, il est construit sur ordre de Napoléon Ier entre 1810 et 1822[2].

Durant ces douze années, les architectes, Claude Deschamps et  Jean-Baptiste Billaudel, doivent faire face à de nombreux problèmes en raison du courant très fort à cet endroit-là. Claude Deschamps imagine, pour la fondation des piles, une assise comprenant des pilots de bois et de pierres consolidés par la vase du fleuve lui-même

La Compagnie du pont de Pierre est créée pour financer les travaux, les actionnaires devant être remboursés par un droit de péage.

 

Il compte dix-sept arches (nombre de lettres dans le nom de Napoléon Bonaparte). Sur les côtés, chaque pile de briques est rehaussée d'un médaillon blanc en l'honneur de l'empereur. Il porte aussi les petites armoiries de la ville (les trois croissants entrelacés).

Le pont de pierre a été inauguré le premier mai 1822 et à fait l'objet de travaux d'élargissement en 1954. (c'est à ce moment là qu'ont été rasés les deux bâtiments de l'octroi )Ce pont reste le seul jusqu'à la construction du pont Saint-Jean en 1965.

 

3447

 

41trambirhakeim


Porte de Bourgogne

Bordeaux comptait dans sa période fortifiée un grand nombre de portes médiévales qui ont été détruites par la suite. Afin d'ouvrir la ville, et sous l'impulsion de Tourny il a été bâti plusieurs nouvelles portes, ouvertures en forme d'arc de triomphe dont subsiste aujourd'hui la porte de Bourgogne

Appelée aussi Portes des salinières, elle est située face à l'actuel Pont de Pierre et s'ouvre sur le Cours Victor Hugo, anciennement rue des Fossés

.Erigée au XVIIIe siècle (1750-1755), on la doit aux architectes Ange Jacques Gabriel et Nicolas Portier.

Tourny souhaita qu'elle constitue un accompagnement pour la Place Royale (Place de la Bourse) et la consacra au Prince Monseigneur le Duc de Bourgogne le 24 janvier 1757.

Depuis fin 2003, une station de tramway située sur les quais et à la sortie du pont de pierre porte le nom de porte de Bourgogne


Image24.jpg

 

Jardins aménagés le long du fleuve

 

IMGP3448

 

 Vue sur la rive opposée...

 

Image19.jpg

 

97

 

La Porte Cailhau

La porte Cailhau faisait partie des remparts de la ville de Bordeaux. Au Xe siècle, la place du Palais bordait le Palais de l'Ombrière, résidence des ducs de Guyenne.

Le futur roi de France, Louis VII, y séjourna à l'occasion de son passage à Bordeaux pour son mariage avec Aliénor d'Aquitaine. Au XIIIe siècle, le palais fut remplacé par un autre. À partir de 1462, le Parlement de Bordeaux y siégea.

Ravagé par plusieurs incendies (1597, 1704), il fut démoli en 1800, permettant ainsi l'ouverture de l'actuelle rue du Palais de l'Ombrière. Au fond de la place du Palais se dresse la Porte Cailhau.

 

Élevée dans un style gothique Renaissance (mâchicoulis, toitures aiguës de 35 mètres de haut, lucarnes, lanternes) au XVe siècle, en souvenir de la victoire remportée en 1495 par Charles VIII à la Fornoue, elle faisait office d'arc de triomphe et de porte défensive (présence d'une niche à l'effigie du roi)


3449

 

La place de la Bourse et le miroir d'eau 


98

 

  La place de la Bourse est la première brèche dans les remparts du Moyen Âge et est destinée à servir de somptueux écrin à la statue équestre, détruite à la Révolution, du roi de France Louis XV.

Inaugurée en 1749, elle est le symbole de la prospérité de la ville.

Successivement appelée place Royale, place de la Liberté pendant la Révolution, place impériale sous Napoléon Ier, puis à nouveau place Royale à la Restauration.

En 1848, à la chute de Louis-Philippe Ier, elle devient place de la Bourse.


IMGP3450

 

L’intendant Boucher veut ouvrir la ville sur le fleuve. Il souhaite moderniser Bordeaux On supprime une partie des murailles qui ceinturent Bordeaux et on construit une place Royale

  • Une statue équestre du roi Louis XV est placée en son centre.
  • À la Révolution, la statue est remplacée par un arbre de la liberté. Elle prend le nom de « Place Impériale » à l'occasion de la venue de Napoléon Ier.
  • En 1828, sous la Restauration, la ville élève une modeste fontaine, en forme de colonne de marbre rose surmontée d'un chapiteau blanc et d'un globe, à l'emplacement de la statue équestre disparue à la Révolution.
  • En 1869, elle est remplacée par l'actuelle « fontaine des Trois Grâces »

 

99

 

Le miroir d'eau

En fait de miroir, il s'agit d'une dalle de granit de 130 mètres de long et d'une largeur de 42 mètres qui lorsqu'elle n'est pas recouverte d'eau peut ressembler à une ardoise géante. En dehors des périodes de gel, cette dalle est alimentée en eau selon des cycles d'un quart d'heure pilotés par ordinateur.

  • Première étape, la dalle se recouvre de 2 centimètres d'eau. Lorsque qu'elle est totalement recouverte, l'effet inondation laisse la place à un gigantesque miroir dans lequel viennent se refléter les façades XVIII e de la place de la bourse, de l'hôtel des douanes ainsi que la fontaine des 3 Grâces.
  •  Ensuite, l'eau se retire et des buses laissent échapper des volutes de brume qui en quelques minutes plongent l'espace dans un épais brouillard. L'ensemble du cycle est géré par ordinateur alors que l'eau est stockée en sous sol dans un réservoir.

Image3-copie-1.jpg

 

Image20

 

La fontaine des trois grâces

. La fontaine des Trois-Grâces (divinités gréco-romaines dans la mythologie) représente à travers trois statues la joie (Euphrosyne), la splendeur du beau (Aglaé), et la floraison (Thalie). Elle mesure dix mètres de hauteur et domine la place. Elle fut restaurée en 1890.

 

8d9b78186d0983b9b4530061cb117276

 

3453

 

A travers le Jardin des Lumières

 

DSC08200

 

IMGP3454

 

. Conçu par le paysagiste Michel Corajoud, ce jardin est composé de 223 plates-bandes parallèles à la Garonne (environ 33000 plants)A bordeaux, le jardin des lumières se situe de part et d'autre du miroir d'eau de la place de la Bourse, le long des quais. Il épouse la courbe de la Garonne en forme de croissant de lune.

 

Bordeaux--62-.jpg

 

Aujourd'hui, le jardin des lumières est devenu un lieu privilégié où les Bordelais aiment se retrouver.

 

IMGP3455

 

201

 

La beauté des lieux ne nous empèche pas de marcher d'un bon pas !

 

DSC08202

 

Regards sur l'hôtel Fenwick

Ce beau bâtiment du cours Xavier-Anozan et du quai des Chartrons, classé depuis 1935, est considéré comme ayant abrité le premier consulat des Etats-Unis dans le monde dès1795, date de l'achèvement du bâtiment par Jean-Baptiste Dufart, l'architecte.

C'est cinq ans auparavant que Joseph Fenwick avait été nommé consul par Georges Washington. Il venait de l’Etat du Maryland

 

IMGP3456

 

Au fond les flèches de l'église Saint Louis des Chartrons

 

IMGP3457

 

La bourse maritime,

la bourse Maritime, construite en béton en 1920 et habillée de pierres, imite les bâtiments de la place de la Bourse. Certains mascarons sont les portraits de personnalités de l’époque


Image21.jpg

 

IMGP3459

 

Les maisons "hollandaises"

2 maisons de style hollandais du XVIIème témoignent de la présence des Hollandais, experts en matière d’assèchements des marécages et ayant permis la conservation du vin grâce au soufre.

 

IMGP3461

 

DSC08203

 

Beauté du fleuve et du port de "la lune"

 

DSC08204

 

En face les grands moulins de Bordeaux


IMGP3462

 

En direction des quais de Bacalan


DSC08205

 

On peut apercevoir les travaux du futur pont Bacalan Bastide

 

IMGP3463

 

IMGP3464

 

Arrêts techniques...on en profite pour se désalterer

 

IMGP3465

 

ou bien pour prendre des photos !!!

 

IMGP3466

 

  Bénéficiant de sa proximité avec les quais, les négociants en vin Anglais, Flamands et Irlandais s’y installent dès 17é siècle. En résulte la construction de gigantesques entrepôts, de maisons de maîtres avec notamment la présence de chais derrière  les façades  et l’aménagement des façades des quais des Chartrons et de Bacalan.

 

IMGP3467

 

Enfin quelques instants de repos pour se détendre,regarder les paysages,regarder l'avancement des travaux,papoter...

 

IMGP3468

 

DSC08206

 

 

DSC08207

 

IMGP3469

 

Un nouvel hôtel aux lignes futuristes ! Le Seeko’o est un hôtel design urbain atypique!

 

IMGP3473
Sur le bord d'une plage du bassin ? non ! tout simplement à la terrasse d'un café sur les quais...

Depuis 2004, les hangars 15 à 19 connaissent eux aussi une seconde vie axée sur le tourisme, les loisirs et le commerce.

Des commerces et des restaurants, dont les terrasses ouvrent sur le fleuve, offrent un cadre particulièrement prisé par les Bordelais le week-end. Des placettes ont été aménagées entre chaque hangar.

 

IMGP3470

 

La cow parade est passée par là!

 

IMGP3471

 

Bernard aimerait bien que celle ci passe par son jardin !!!

 

DSC08208

 

Les travaux du futur pont sont déjà bien avancés!

 

DSC08209

 

Ce pont devra assurer à la fois un franchissement urbain tout en permettant le passage des paquebots de croisière.

Un franchissement urbain, cela veut dire que  la circulation sera adaptée :

• aux voitures : une chaussée de deux fois deux voies

• aux transport en commun (tramway, bus) : deux voies 

• aux vélos : une piste cyclable de chaque côté du tablier du pont

• aux piétons : un trottoir de chaque côté du tabler (situés à l’extérieur des tours de levage)

 

 

IMGP3472

 

Les différents éléments de la structure

• Une travée levante en caisson métallique profilé de 2600 tonnes, de 120 mètres de longueur et 45 mètres de largeur

• Implantées dans le lit du fleuve, 4 tours de 81 mètres de hauteur et protégées par 4 gabions de défense en béton armé

• Les travées d’accès en ossature mixte acier-béton

 

 

DSC08211

 

Comment ça marche ?

• Un contrepoids de 600 tonnes et des poulies de levage dans chacune des tours

 

DSC08212

 

Cap sciences

Le nouveau Hangar 20 a été créé pour accueillir Cap Sciences, association qui œuvre pour le développement de la connaissance de la science et de la recherche auprès du grand public.

C' est un lieu d'expositions et d'animations,. Créé en 1995 Cap Sciences organise chaque année de grandes expositions thématiques – des visites scientifiques, des animations itinérantes ainsi que des activités de sensibilisation auprès du jeune public.

 

cap-sciences

 

Une image du nouveau pont  Bacalan Bastide qui devrait relier les deux rives en 2012, prolongeant la promenade au-dessus de la Garonne, que ce soit à pied, en vélo ou en utilisant les transports en commun.

 

Imag23.jpg

 

Sur le chemin du retour...

 

DSC08213

 

  et dernier regard sur ce pont "image "de Bordeaux.

 

IMGP3475

Commenter cet article

paysagiste bordeaux 13/01/2016 10:02

J ai beaucoup voyagé et Bordeaux reste l'une des villes les plus belle. Elle est très équilibrée en alternant des paysages de verdure et futuriste conservateur.

colette 20/09/2013 22:09

Bonjour, en temps que randonneuses cognaçaises, je prépare une rando sur un dimanche, à Bordeaux avec arrivée et départ en train. mon souhait ; partir de la gare Saint_jean, visite des quais et des
principaux batiments, porte, statue des girondins ect.... essayer d'aller jusqu'en face du pont Chaban, revrenir, par les quais, passer le pont de pierre , aller et traverser le jardin botanique,
revenir reprendre le point et aller jusqu'a la gare. A votre avis : que faut'il pas manquer et cela est-il faisable dans une journée.
merci de votre réponse

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog