Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

Deuxième sortie à Portets ,sous un soleil éclatant et une chaleur étouffante!

HISTOIRE DE PORTETS

 "Port je fus, vignoble je reste" telle était la devise de Portets.

Au bas des escaliers du château de Portets, passant par une fontaine, la source de Lourme s'écoulait en s'élargissant vers la Garonne. Lorsque les Romains arrivèrent, ils trouvèrent quelques individus vivant près de cette source : les premiers Portésiens.

 

"Port je fus"

 Au début du XVIIIème siècle existait un vieux port qui portait le nom de Port-Madame en hommage à l'épouse d'Antoine de Gascq, seigneur du château.

Le second port ou port du Roy, en souvenir d'une visite d'Henry IV, était parallèle au premier.

Le troisième port longeait le mur de soutènement de la terrasse du château.

 Ces trois ports fonctionnaient en même temps pour le commerce fluvial très développé à l'époque.

 

"Vignoble je reste"

 La composition très riche du sol, sa situation géographique exceptionnelle font que Portets a été choisi pour faire des essais de plantation de vignes et devint le berceau des vignobles de Graves : le plus ancien vignoble de la région bordelaise, puisqu'il a plus de 2000 ans !

 

Rendez vous place centrale du village,ornée d'une fontaine en forme de grappe de raisins qui symbolise l'appellation des Graves

Parking à l'ombre des marronniers ,face à l'église

Image4.jpg

 

SITUATION

 Baigné par la Garonne, au coeur du vignoble des Graves, Portets recèle la plus grande concentration de châteaux d'appellation Graves, vignoble qui constitue l'essentiel de son activité économique.

Les vins de GRAVES sont les seuls en France à porter le nom de leur sol : "Las Grabas de Bourdeus", littéralement les "Graves de Bordeaux". L'ancienneté et l'originalité de cette désignation rappellent le rôle majeur que joue le terroir dans la qualité des vins de Graves.

 

22581068.jpg

L’église fut construite en 1861 en remplacement de l' église détruite installée dans les vestiges du château fort, elle-même remplaçant une église du 12e siècle

 

Après avoir traversé une partie du village,nous empruntons un chemin au joli nom de "Pommier doux";ce chemin goudronné longe le mur d'enceinte du château Millet,descend du plateau de graves,passe sous la terrasse du château,tournée vers la Garonne

 

IMGP3415.JPG

 

IMGP3167

  Le château Millet

IMGP3168.JPG

 

IMGP3169.JPG

Château du XIXe siècle.,qui appartenait à l'origine à un ancien ministre de Louis-Philippe.

millet.jpg

Puis on s'aventure dans une partie humide appellée ici "palus"où sont plantés des mais, des bois et des vignes

IMGP3170.JPG

Ce chemin surmonte un peu comme une digue les parcelles de vigne qu'il traverse ,des parties boisées plus ou moins marécageuses  puis descend  pour rejoindre une cabane aux murs de brique  ,un peu cachée par un bosquet

IMGP3171.JPG

A la recherche d'un fossé à traverser !

IMGP3172.JPG

 

IMGP3419.JPG

Peut être au coin du bois ?

 
IMGP3173.JPG

  On y va quand même !
IMGP3418.JPG

Des toitures bien travaillées !

IMGP3174.JPG

Une allée bien rectiligne !

IMGP3175.JPG

Passage devant la mairie ...

IMGP3176.JPG

Les vendanges ont déjà commencé au château Saint Hilaire!

IMGP3420.JPG

Vers le château Mongenan

IMGP3178

Entrée du château Mongenan

Le Château de Mongenan a été construit en 1736 pour le Baron Antoine de Gascq, Président du Parlement de Guyenne. L'histoire du monument se confond avec celle de cette famille de grands Barons féodaux dont le Cardinal, François de Sourdis, fut le plus illustre représentant.

portail01.jpg

Vue d'ensemble

vue_generale_03.jpg

 

Le Baron de Gascq fut un ami très proche du philosophe Montesquieu avec lequel il fonda l'Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux.

Son goût pour la musique, ses excellents qualités d’interprète, lui permirent de prendre Jean-Jacques Rousseau pour maître qui lui enseigna également la botanique à partir de 1741.

Il mourut en 1781, léguant sa fortune à son fils naturel, Antoine-Claude Nicolas de Valdec de Lessart (1741-1792) qui deviendra Directeur de la Compagnie des Indes, Ministre des Finances, de l'Intérieur et des Affaires Etrangères de Louis XVI.

 

 

A l'interieur :les jardins

IMGP3421.JPG

 

IMGP3422.JPG

Le Château de Mongenan , est une folie d'époque Louis XV qui a conservé l'intégralité de son mobilier, de ses objets d'art et de sa décoration d'époque. Il s'inscrit dans une série de trois jardins également protégés et labéllisés "Jardins Remarquables". Jardin pour l'ornement, jardin pour d'agrément, et jardin d'utilités à connotation ésotérique témoignent de l'amitié et de l'admiration du maître de maison, Antoine de Gascq pour Jean-Jacques Rousseau

IMGP3179.JPG

  Ils réunissent plus de mille espèces et variétés de plantes ornementales, potagères, aromatiques, tinctoriales et médicinales. Une des quinze plus belles roseraies de France s'épanouit au bord du vignoble.

IMGP3180.JPG

Le Musée de Mongenan est intégralement consacré à la deuxième partie du XVIII° siècle. Documents historiques, manuscrits, portraits, souvenirs de la Compagnie des Indes, objets, précieux costumes de cour, toiles de Jouy, de Nantes et de Beautiran, herbiers de Jean-Jacques Rousseau, faïences et porcelaines transportent le visiteur à la Cour de Louis XVI.

 

Un Temple Maçonnique d'époque et son étonnante collection d'objets rituels est également accessible ainsi que les principales pièces du château entièrement meublées.

 

Après quoi le chemin redescend le coteau et se présente face aux grilles du château de Portets

IMGP3181.JPG

On longera les murs d'enceinte du vignoble du château pour tourner à droite dans le chemin des Palus de Garonne,

ensuite on traversera la jale dont les berges élevées servent aussi de digue;le clocher de Portets est dans l'alignement;

là nous retrouvons un sol de graves , serpentons parmi les rangs de vignes pour nous diriger vers les communs du château

IMGP3185.JPG

Une allée redescend vers la terrasse du château; nous en profitons pour apercevoir l'élégante  tour du Roy

Elle contrôlait le trafic des gabarres sur la Garonne

 

22581104.jpg

Ancienne tour de péage située au bord de l’ancien port. Nommée port du Roy en souvenir d’une visite du roi Henri IV

 Ouvertures en plein cintre surmontées de mascarons

 

IMGP3423.JPG

La terrasse du château:les plus courageux ont pu admirer ...

Image1.jpg

La demeure

Du Moyen-Age au XV ème siècle, la baronnie de Portets exerce ses droits sur les terres du Château de Portets qui était à l'époque une véritable château fort. Puis le Château de Portets fut la résidence du Baron de Montferand .C'est à partir de 1587, qu'il devient la propriété de Guillaume de Gascq, Baron de Portets. Durant plus de 2 siècles, la famille de Gascq reste à la tête de cette seigneurie.

 

En 1781, le dernier des représentants de la famille de Gascq meurt. Il cède tous ses biens à Valdec de Lessart qui les revendra 4 ans plus tard à la famille Séguineau de Lognac. Jusqu'à la fin du XIXème siècle, les Séguineau de Lognac restent propriétaires du Château de Portets.

 L'église de Portets s'élevait à l'époque sur la terrasse du Chateau

 

Son imposante cour pavée

 

Image6-copie-1.jpg

Son parc

22581060.jpg

Le 31 juillet 1808, cette demeure reçut la visite de Napoléon Ier, de retour d'Espagne, avant son entrée solennelle dans Bordeaux. Une plaque de bronze dans la cour d'honneur rappelle cette mémorable journée.

 

 

Image3.jpg

 

Image19-copie-1.jpg

 

Jules Théron, ingénieur agronome et président du Conseil Général d'Oran, en Algérie, a acquis en 1956 le Château de Portets qui se trouvait dans un état désastreux et était à vendre depuis une dizaine d'années, après que les Allemands l'aient occupé durant la seconde guerre mondiale.

 Avec son fils ,il mettra toute son énergie pour réveiller ce domaine endormi.

 

De nos jours le Château a retrouvé de sa superbe. Il constitue le plus imposant édifice de Portets, avec ses grilles en fer forgé, son escalier grandiose, sa tour, sa vaste cour pavée et son parc.

 

IMGP3187.JPG

Au loin on peut voir la Garonne et le port de Portets

IMGP3188.JPG

  Si la Garonne a perdu son importance comme axe de communication, elle grouillait de bateaux au XVIIIe siècle. Trois ports coexistaient : le vieux port appelé Port-Madame en hommage à l’épouse du seigneur de Portets, Antoine de Gascq ; un deuxième port, ou Port du Roy en souvenir d’une visite d’Henry IV ; un troisième qui longeait le mur de soutènement de la terrasse du château.

Image5.jpg

Depuis la terrasse , vue sur les toits de la vieille ville

IMGP3184.JPG

Il fait vraiment chaud ! certains soufflent un peu ...tandis que certains montent les escaliers pour admirer le panorama!!!

IMGP3425.JPG

Système d'écluses alimentant un lavoir

IMGP3426.JPG

Lavoir du Port du Roy : Il est alimenté par une source qui coule toujours et d’un bon débit. Sous l’eau très propre, on peut voir le fond du bassin carrelé.

IMGP3190.JPG

 

22581098.jpg

Rue du port du Roy: à gauche, le charmant quartier du port avec une belle maison qui servait d’auberge au XVIIe

IMGP3189

Puits le plus ancien de Portets

IMGP3427-copie-1.JPG

Maisons dans la Grand Rue

IMGP3428.JPG

Retour à la place des marronniers

 

Les palus:dans le bordelais médiéval,bien avant la mise en forme des grands terroirs,il était de coutume de differencier les vins par la nature du sol qui portait la vigne Les vins étaient de graves,de côtes ou de palus et leur valeur en dépendait déjà Les vins de palus virent leur heure de gloire à la fin du XIXe siècle,époque à la   quelle le phylloxera ravagea le vignoble Désappointés par des moyens de lutte peu efficaces,certains propriétaires se tournèrent alors vers une autre arme:la submersion des pieds de vigne en hiver pendant 40 à 50 jours qui détruisait l'insecte et ses oeufs par asphyxie L'inondation des parcelles supposait un point d'eau et un réseau de digues ,fossés,et écluses  Les vignobles plantés dans les palus étaient alors les mieux placés pour résister

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog