Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard

RIONS la Cité Médiévale, à une trentaine de kilomètres de Bordeaux sur la rive droite de "La Garonne", lovée au coeur du vignoble des 1ères Côtes de Bordeaux .

Malgré les destructions subies lors des conflits au cours des siècles, Rions a conservé de nombreux monuments de son enceinte fortifiée et de véritables trésors d'architecture que sont ses maisons anciennes.(net)

 

Histoire 

Le nom de la ville vient du mot latin Riuncium3 ; ce nom est d'ailleurs sculpté sur le frontispice de la mairie.

 

En 1295, la ville est assiégée et prise par Charles de Valois ,comte de Valois qui rase les défenses existantes. Édouard III d'Angleterre reprend la cité en 13134 et autorise Guillaume Seguin, seigneur de Rions, à entourer la ville de remparts5. Rions devient ainsi un des fortins anglais de Guyenne.

 

De part son adhésion, en 1379, à l'alliance bordelaise de défense contre les troupes françaises, la ville fortifiée de Rions fut qualifiée de filleule de Bordeaux6 ; cette alliance favorisa de nombreux échanges commerciaux avec la capitale girondine par le biais de la Garonne.

 

Sur la fin de la guerre de Cent Ans, en 1451, soit deux ans avant la bataille de Castillon, la cité tombe aux mains des troupes françaises et se soumet au roi Charles VII7.

 

Les préparatifs : et, pour nous accompagner encore la pluie ;heureusement cela ne dure pas et le soleil se montrera généreux

 

  Image1.jpg

 

Image2

En direction de la grotte dite Charles VII et sa source où le roi serait venu se reposer et se désaltérer après la bataille de Castillon

Image3

Le voûtement en ogive de la grotte Charles VII

Image4

C’est au XIVème siècle que Guillaume SEGUIN fit voûter en ogive cette grotte parce qu’elle contenait une source, transformée en une élégante fontaine elle prit le nom de «Grotte aux Dames».

A la fin de la guerre de 100 ans, en 1453, Charles VII aurait assisté au siège de Rions. Après la victoire de son armée le roi se serait reposé dans cette grotte, d’où son nom actuel.

Par la suite, elle devint un lavoir.

 

Image5

Vue sur les remparts

Les vestiges de l'enceinte sont disséminés autour de centre-ville. Les principaux endroits sont la tour du Lhyan, la tour dénommée la Citadelle et ses remparts attenants qui abritent la grotte dite Charles VII, la tour du Guet et les douves parallèles au sud de la tour du Lhyan.

Les remparts et la tour de la Citadelle

Image6

 

Image7

 

Image8

Image9

En longeant la Garonne

Image10

 

Image11

Un aperçu de la cité  médiévale

Image12

 

Image13

 

Image14

Avant Après..

Image111.jpg

Point de vue temarquables sur le château Paillet...

Le château de Paillet ou château Manselin date du XVIIe siècle. Pietro Paolo, officier du duc d'Epernon, se retire à Paillet en 1692. Ce château passe ensuite entre les mains de différentes familles. Il reste habité jusqu'aux années 1970. Aujourd'hui, il appartient à un négociant de vin.

Image15

Beau point de vue après une montée difficile !

Image16

Un petit chemin nous mène à un très beau point d'eau  ! fontaine cressonnière ,lavoir, vivier à poissons ...

Image17

Image18

Image19

Image20

Campanules de rocaille

Image21

Image22

Retour sur Rions avec au premier plan la Tour du Guet

Image23

Église Saint-Seurin de Rions

L'édifice, construit à l'origine au XIIe siècle en style roman, a été agrandi par des bas-côtés et a vu sa nef rebâtie au XIVe siècle en style gothique ; au XIXe siècle, il a été agrandi sur le flanc nord et un clocher de style néoclassique lui a été ajouté

Le chevet, à l'est

Image24

Image25

Le portail latéral en façade sud

Image26

Halle dite « aux petits pois », du XVIIIe siècle, nomée ainsi car ce légume était cultivé de manière abondante dans le secteur autour du XIXe et Vestige d'une maison détruite,avec sa porte d'entrée (17ème)

Image27

Image28

Image29

Arrière de la tour du Lhyan

La tour du Lhyan, imposante entrée sud de la ville, dont les parties hautes ont été restaurées en 1881 par l'architecte Léon Drouyn,

Image30

L'ancienne poste qui abrite aujourd'hui une auberge

Image31

Image32

 

Le coeur de cette vieille Cité est parcouru par des ruelles qui ont conservé leur physionomie d'autrefois avec leur tracé sinueux et leurs caniveaux anciens et dont les noms résument l'histoire de cette Cité : rue Romaine, rue Sarrazine, rue des Normands, etc...

Image34

Image35

La tour de la Citadelle

Image36

Image37

Fin de la balade...

Image38

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog