Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Brigitte et Bernard
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

Nous arrivons à Saint Michel de Montaigne , village situé à 7km au nord de Castillon : ce village comportant un très grand massif forestier, est essentiellement agricole et viticole. Quatre hameaux principaux constituent cette commune dont le bourg avec son église du XIIe et l'entrée du château et Bonnefare abritant une chapelle datant de l'ordre des Templiers.

Au XIIe siècle, une commanderie des Templiers s’y installe. Le château ainsi qu’une chapelle récemment restaurée au hameau de Bonneface témoignent de cette organisation.

Au XIVe siècle, des textes rappellent que le village est scindé en deux. La première partie s’appelle Bonefare, en l’honneur de la qualité de la farine qui y est produite.. La seconde partie s’appelle Saint-Michel. Toutes deux font partie de la juridiction de Montravel jusqu’à la Révolution, où elles fusionnent en une seule commune nommée Saint-Michel-et-Bonneface.

Au XVe siècle, le château dit « de Montaigne » est rattaché au fief des Eyquem de Montaigne. En 1533, c’est en ces lieux que Saint-Michel voit naître le célèbre philosophe du même nom. Il y passe sa petite enfance et y retourne en 1572 pour écrire ses Essais et y vivre jusqu’à sa mort (1592)

Enorgueillie par le prestige d’avoir été le berceau de ce personnage célèbre, conseiller au Parlement, Maire de Bordeaux, la commune change son nom en 1936 pour devenir Saint-Michel-de-Montaigne. À l’heure actuelle, le village vit en grande partie de ses exploitations viticoles

Nous garons nos voitures face à la salle des fêtes qui a eu pour marraine à sa construction la chanteuse Joséphine Baker qui habitait en amont sur la vallée Dordogne dans le château des Milandes.(net)

photos du net
photos du net
photos du net
photos du net
photos du net

photos du net

Château de Montaigne

En 1477, le fief de Montaigne est vendu à Ramon de Eyquem, arrière-grand-père du philosophe. La famille Montaigne est originaire de la banlieue de Bordeaux. Ils étaient négociants principalement en morue salée et ont réussi dans leurs affaires

Les premières pierres du château de Montaigne sont érigées au XIVe siècle.À l’époque, l’édifice prend la forme d’une gentilhommière agrémentée de tourelles.

À l’angle sud-ouest se dresse la tour dite « de la librairie », dans laquelle le philosophe a écrit ses Essais en 1572. En 1584, ce dernier reçoit à plusieurs reprises Henri de Navarre, futur Henri IV.

En 1884, un incendie ravage le château, et n’épargne justement que la tour de la librairie Il est alors reconstruit selon la mode du style néo-Renaissance par son nouveau propriétaire, Pierre Magne, ministre de Napoléon III.

Tour de la librairie du château de Montaigne

Elle est le dernier élément ayant connu Michel Eyquem de Montaigne.

En 1572, ce dernier fuit la corruption de la cour et rejoint le château paternel pour y vivre jusqu’à sa mort, en 1592. Il fait aménager dans cette fameuse tour une chapelle et une chambre, de laquelle il pouvait assister à l’office, ainsi qu’une bibliothèque. C’est là que, petit à petit, il élabore ses fameux Essais, publiés pour la première fois en 1580, en deux volumes. En 1586, il écrit un troisième livre

Au plafond de la « librairie », il est encore possible de lire sur les poutres et les solives les inscriptions latines et grecques peintes à la demande du philosophe(net)

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

Nous quittons St-Michel par les prairies... puis vignes et les bois... avec de belles vues sur la vallée...Après la pause casse croûte, nouveau départ ...

Toujours entre vignobles et agréables passages en sous-bois le sentier nous conduit jusqu'au hameau de Bonnefare qui abrite une chapelle datant de l'ordre des templiers.

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

Chapelle templière de Bonnefare.

Aux environs de 1292 à la limite de la Gironde et de la Dordogne, l'ordre des Templiers s'établit à Bonnefare. Elle est remplacée par la suite par une commanderie hospitalière.

Chapelle de forme rectangulaire. Avec son enclos et ses trois baies étroites, elle est un exemple caractéristique de l’architecture de l’Ordre L'intérieur est très simple: murs recouverts d'enduit, voûte lambrissée En 1856 l'édifice était tellement délabré que la municipalité voulut la démolir. Les protestations des paroissiens l'emportèrent, le projet de démolition fut abandonné: depuis l'entretien de l'église dépend de la commune

L'ordre de l'Hôpital de Jérusalem établit à Bonnefare une Préceptorerie. Un dixième des ressources de la métairie, était redistribué aux indigents.

Toutes ces constructions furent détruites pendant les guerres de religion par les Huguenots. Seule l'église fut réparée.

Lexique :

Hôpital ou hospital : ce nom désigne des maisons appartenant a un ordre religieux militaire. Après l'élimination en 1312 de l'ordre des Templiers et s'être approprié la majorité de leurs biens. Philippe Lee Bel céda les restes aux hospitaliers de St Jean de Jérusalem.

Préceptorerie : Dépendait d'une commanderie. Se composait généralement d'une maitérie et d'un hôpital (Bonnefare) ou d'une léproserie (net)

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

De chemin herbeux ... ... en petite route offrant un panorama sur le vallon... nous laissons le moulin de Bonnefare pour gagner les bords de la Lidoire et arriver ensuite à St Michel de Montaigne où nous attendent Alain et les deux Yvette

En possession de la clef de l’église nous visitons celle-ci

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

L’église Saint Michel

a été construite au XIIe , partiellement détruite par un incendie au cours des guerres de religion et restaurée au début du XVIIe par des fonds donnés par l'épouse de Montaigne.

C’est par ailleurs à cette époque que l’église accueille le futur philosophe Montaigne. Ce dernier est en outre baptisé Michel en référence au saint patron du lieu de culte dans lequel il reçoit le premier Sacrement.

Le cœur de Montaigne :
Dans la page du livre "Livre de raison" ayant trait à la mort de Montaigne, il est écrit que son cœur fut déposé dans cette église, scellé dans un pilier

Elle est pourvue d’un mobilier intéressant: L'Autel : (XVIIIe) Sous l'autel se trouve une pierre tombale, celle de Pierre Eyquem, père de Montaigne

La Chaire ( XVIIIe siècle) ornée de motifs de rocailles (baroque tardif de style Louis XV ) faite dans la masse (remarquer la tête des anges coupée sans doute pendant les guerres de religion ; sous la chaire sont enterrés les descendants de Montaigne (inscription).
Confessionnal de l’église romane Saint-Michel ( XVIIIe) présente une profusion de décors ;elle permet de répondre à l’austérité du protestantisme qui a ravagé les églises au cours des guerres de Religion.

Tableaux d’autel de l’église Saint-Michel

Le chœur de l’église est orné de trois tableaux placés au-dessus de l’autel et d’un retable avec un Christ en croix dont la tête est curieusement inclinée à gauche

Le Chemin de croix : de 1975 en ardoises sculptées (matière difficile à travailler) de Privat, artiste bordelais.

une cloche de 1789 dont le parrain était protestant

Parmi les 75 corps enterrés dans l’église, un est placé au travers de l’entrée afin que les personnes rentrant dans l’église lui passent sur le corps en pénitence.(net)

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

C’est un ministre de la 3ème République qui a inauguré la stèle à côté de l’église et rebaptisé la commune Saint Michel de Montaigne

Michel de Montaigne

Michel Eyquem de Montaigne est né le 28 février 1533 dans le château paternel, au village qui s’appelle alors Saint-Michel-et-Bonneface Après avoir reçu une éducation classique surveillée par son père Pierre Eyquem, il devient conseiller à la cour des aides de Périgueux puis au Parlement de Bordeaux en 1554. C’est dans la grande ville portuaire qu’il rencontre Étienne de La Boétie, avec lequel il lie l’une des plus célèbres amitiés de la littérature française.

En tant que magistrat à Bordeaux et catholique modéré, il aide à la pacification du royaume déchiré par les conflits religieux. En 1584, il reçoit par deux fois Henri de Navarre, futur Henri IV, auteur de l’édit de Nantes. Atteint d’une longue maladie, il s’éteint le 13 septembre 1592 dans la chambre de la tour. Son âme repose toujours dans la crypte de l’église Saint-Michel.

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

La place du village

La place en face s’appelle « le champ des dîmes » car c’est ici qu’était payé l’impôt au seigneur temporel qui était l’Evêque de Bordeaux. Une pierre avec l’appel du Général De Gaulle rappelle que tout près d’ici passait la ligne de démarcation.

Fin de la matinée

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

Nous reprenons les voitures et partons en direction de Castillon afin de nous restaurer

Castillon-la Bataille.

La petite ville est située sur la rive droite de la Dordogne à quelques km seulement du département de la Dordogne C’est ici que le 17 juillet 1453, s’est déroulée une bataille décisive, la dernière de la guerre de Cent Ans entre les armées de Henri VI d'Angleterre et Charles VII de France

C'est ainsi que Castillon, pour se singulariser fit adopter par le conseil municipal en 1953 la proposition d'appeler la ville Castillon-la-Bataille.

Après un repas fort copieux nous voici de nouveau prêts à affronter les dernières côtes ; nous prendrons le chemin herbeux sur la gauche qui monte à travers vignes. Le panorama s’élargit de plus en plus en prenant de la hauteur: belle vue sur Castillon et la vallée de la Dordogne

Le chemin s’enfonce dans un bosquet …… longe un talus …… pour déboucher sur les vignes et Horable

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

Par la route nous traversons le hameau:… belle vue sur le château de Castegens que nous pourrons admirer sous tous les angles La petite route sinueuse descend entre vignes et bosquets. jusqu'au pied du château La Brande

……une propriété viticole avec un joli petit plan d'eau

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

Nous continuons par la route ;route qui monte de façon continue…… nous offrant cette magnifique vue sur les coteaux et le château de Castegens tout proche qui est le lieu de reconstitution de la célèbre Bataille de Castillon .

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

Après une courte pause nous repartons pour la dernière partie de la rando... Depuis la petite route en surplomb nous pouvons mesurer le chemin parcouru...

Sur la hauteur… des moulins …dont le moulin des Moulinayres au pied duquel nous passerons plus loin: ça grimpe un peu , parvenus au sommet nous passons entre 2 moulins avant d'attaquer la toute dernière côte et un long cheminement sur un sentier à travers bois qui nous ramène au parking

Un circuit alternant routes, chemins, prairies, vignes et bois offrant de très beaux points de vue, avec découverte d’un village au patrimoine intéressant et au riche passé historique.

Beaucoup de boue et quelques côtes un peu raides mais pas insurmontables !(clin d'œil ...)

St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille
St Michel de Montaigne /Castillon la Bataille

Commenter cet article

Présentation

Club de marche de Carbon-Blanc du CACBO Le club de marche du CACBO est ouvert à tous, il fonctionne chaque mardi après midi (de 8 à 10 kms). Un jeudi par mois pour une balade de 20 kms et un autre jeudi pour un parcours de 15 kms. Avoir bon pied et bonne humeur. Lieu de rendez-vous à Jacques Brel à 13h45 le mardi et les autres jours à confirmer selon les destinations.

Pour tous renseignements s'adresser à Monsieur Patrick VALETTE

 Mobile: 06 88 58 03 40

Email : valette.patrick@gmail.com

Articles récents

Hébergé par Overblog